Gourmandises

Un goûter chez Mariages Frères

Lorsque nos potes « venus de loin », du Japon ou de Suède,  nous rendent visite, nous avons une tradition qui est de les emmener prendre un goûter chez Mariages Frères. Une institution pour les amateurs de thé, dans le quartier du Marais à Paris. Il s’agit d’une très belle boutique et salon de thé qui vend du thé, mais fait aussi d’excellentes pâtisseries ! Et puis l’odeur lorsque l’on rentre est proche de l’odeur du paradis.

Les prix sont un peu élevés mais abordables. Enfin pour les thés, ça dépend d’où ils viennent, car il y en a à 40€, venus des plaines désertiques de l’Himalaya, ou quelque chose de ce genre. On vous sert un petite théière, pas seulement une petite tasse, heureusement.

Pour les pâtisseries, si mes souvenirs sont bons, ça tourne autour des 9-12€.

Cette fois-ci nous avons pris :

Un cheesecake aux framboises super bon, un des meilleurs que j’ai pu manger à Paris, si ce n’est le meilleur :

Cheesecake

Une tarte aux poires et noix que je n’ai pas goûtée mais qui était super bonne d’après ce qu’on m’en a dit :

mariages_tarte_poire_noix

Un latté de Noël au thé rouge. J’adore le thé au lait, mais je me doutais que le thé rouge n’était pas l’idéal pour ça, j’ai quand même voulu essayer. C’était carrément super décevant, car en plus du fait que le thé rouge n’allait en effet pas bien du tout avec le goût du lait, ce n’était pas assez sucré à mon goût et servi tiède presque froid, alors que je l’avais demandé chaud. Cependant très beau visuellement, avec des petits bouts de feuille d’or :

mariages_latte

Une tarte aux fruits rouges, bonne mais pas exceptionnelle :

Ajouter un médiaTarte aux fruits rouges

Et une espèce de crème brûlée aux fruits rouges incroyable dont j’ai oublié le nom, et oublié aussi de prendre une photo tellement je me suis jetée dessus rapidement. Je vais devoir y retourner sans attendre la visite d' »amis venus de loin » pour combler ce vide impardonnable ! ^_^

Mes photos ne sont pas très belles, je m’en excuse, car je n’avais pas pris mon appareil photo habituel, mais mon petit Canon Ixus 115HS, beaucoup plus léger, dont je ne maîtrise pas encore tous les réglages. m(_ _)m

Du côté du services c’est quasiment catastrophique, et on se dit à chaque fois la même chose : c’est très guindé pour ce que c’est – on est pas non plus à la Tour d’Argent – et on a l’impression que les serveurs font tout, mais alors vraiment tout, pour nous éviter. Ils ne regardent JAMAIS les gens, ne lèvent jamais la tête pour voir si vous avez besoin de quelque chose. Ils se tiennent soit debout en regardant leurs pieds, ce qui est quand même assez rare car ils doivent être briefés pour ne jamais « rien faire », soit, le plus souvent, affairés à quelque chose qui demande d’avoir la tête baissée. Et ne croyez pas que lorsque qu’ils passent entre les tables pour servir les gens il en est autrement. Ils regardent la table qu’ils vont servir, ou le plat qu’ils transportent, et basta. Et bien sûr, si jamais ils aperçoivent un bout de main levée du coin de l’oeil, ils font semblant de ne rien voir. Très énervant.

Ceci m’a valu un petit désagrément la dernière fois que nous y sommes allés. Notre commande arrive, mais il manque ma galette des rois. Je me dis alors que c’est peut-être plus long à préparer car il faut la faire chauffer. J’attends… J’attends… Je guette les serveurs, qui bien évidemment jamais ne me regardent (ils ne regardent personne de toute façon). Je reste zen, mais c’est assez chiant.

Je vois la dernière part de galette s’envoler, et je me dis qu’ils m’ont oubliée et que je ne la goûterai pas cette fois-ci.

Au bout d’un très long moment, au moins 10 minutes, j’arrive à héler le serveur qui vient servir la table juste à côté de la notre (sinon c’était impossible). Il part en cuisine se renseigner, puis revient me dire qu’en effet il a oublié de noter ma commande, et qu’en effet la part de galette que je viens de voir partir était bien la dernière…

Petite compensation, il m’offre la pâtisserie de mon choix. Et là je me dis bon ok, je n’ai peut-être pas eu ma galette, mais au moins on économise une dizaine d’euros ! Bon plan !! :D J’ai donc choisi la fameuse crème brûlée, qui s’appelait un truc comme « crème renversée sur lit de fruits rouges ». C’est le serveur qui me l’a conseillé car je ne savais pas quoi choisir et je ne l’avais pas vu (il y a une petite desserte dans la salle avec tout ce qui est disponible pour qu’on puisse voir de visu). Et là, je le remercie vraiment parceque c’était genre une des meilleures pâtisseries que j’ai pu mangé EVER.

Pour conclure, je dirais que si vous êtes de passage à Paris, allez-y sans hésiter, car si on fait abstraction du service ça vaut vraiment le coup! Rien que pour cette fameuse crème brûlée ou le cheesecake super mia-miam :) Il peut y avoir la queue le samedi après-midi, mais on attend à l’intérieur, donc même s’il fait froid, c’est très supportable.

Les thés sont très bons, même si je n’en prends pas à chaque fois. En général j’achète en sachet, bien moins cher, ceux que j’ai préférés goûter. Celui que je préfère pour le moment est celui à l’amande, et j’aime aussi beaucoup le Thé au Sahara, un thé vert à la menthe et pétales de rose. Je n’aime pas trop les trucs aux pétales de rose, mais là ça me plait.

Par contre, concernant mon thé préféré EVER, il se trouve lui chez Ladurée, et c’est le Oolong à la fleur d’oranger. Une vraie tuerie ! Celui de chez Mariages Frères n’a malheureusement rien à voir.

Sur ce, bon lundi à tous !

Publicités
Gourmandises

Cette année, j’ai fait la bûche !

buche2012_02L’année dernière j’avais acheté le livre « Cette année je fais la bûche » mais je ne m’en étais pas servi, cette année j’ai craqué sur le livre « Les bûches incroyables » de Sue Su dans la collection « Les petits plats » des éditions Marabout, et je m’en suis servie !

buches_SueSuJ’avais l’intention d’aller chercher mon éternelle bûche classique au Grand Marnier chez ma boulangère habituelle – parceque ça reste ma préférée et que je ne conçois pas un Noël sans elle – et d’en faire une en plus car j’aime bien quand il y a du choix. Mais je n’étais pas sûre, j’ai hésité jusqu’au dernier moment, et puis la veille, le 23, je me suis décidée ! j’ai ouvert « Les bûches incroyables » et j’ai choisi la Bûche à l’orange. Mais avec du chocolat autour pour que ceux qui n’aime pas trop l’orange puissent quand même avoir envie d’y goûter !

Voici la recette :
buche2012_recette

Le résultat était très réussi ! Visuellement un peu kitsch car j’aime bien la déco traditionnelle, et puis une fois la bûche faite, après presque 1 journée de préparation, j’avais juste envie d’un truc rapide, donc j’ai utilisé la déco que j’avais gardée de ma bûche de d’habitude (au Grand Marnier donc). Puis bon, comme le kitsch n’a pas de limite j’y ai ajouté une petite Pucca (bien has been depuis 2004) et un petit parasol à cocktail des années 80. Il manquait quelques petits trucs pour que ça soit parfait, des petites boules irisées par exemples, puis un peu de sucre glace pour la neige, mais ça me plaisait déjà pas mal comme ça.

buche2012_03

Au goût c’était très bon, et léger puisqu’il n’y a pas de beurre dans la recette. « Digne d’une bûche de pâtissier » selon les dires des invités ! Pour un goût un peu plus prononcé, les amateurs – dont je faisais partie – ont ajouté quelques gouttes de Cointreau sur le dessus de leur part. Il y en avait déjà un peu dans le sirop avec lequel j’avais imbibé la génoise, mais çe ne sentait pas trop, donc cette petite touche en plus était la bienvenue !

Ma génoise était très belle et très réussie, alors je vous la montre ! ^^
Il était indiqué de la mettre au four 12 mn, jusqu’à ce qu’elle soit dorée, mais au bout de 12 mn je voyais bien qu’elle n’était pas cuite, et pas dorée, donc j’ai poursuivi jusqu’à ce que ça dore, et j’ai obtenu la cuisson parfaite ! La génoise était hyper moelleuse, c’était top ! Ça me faisait un peu peur, car dans les émissions de télé du type « Le meilleur pâtissier » on voit toujours des génoises qui se cassent au moment du roulage, mais en fait pas du tout, et c’est vraiment très simple à faire. Ils doivent sûrement les préparer longtemps à l’avance, et avec le temps du tournage elles doivent trop refroidir, car si on suit ce qui est dit dans la recette et qu’on la roule tout de suite, la génoise reste très souple et ne casse pas.

buche2012_genoise

Au final, une belle recette que je vous conseille, facile à faire, juste un peu long à cause des temps de pause, donc il faut prévoir de s’y prendre la veille. Le plus dur aura été le moment du roulage de la génoise avec la crème à l’intérieur. L’apocalypse pour ma cuisine ! ^ ^

Gourmandises

Un midi chez Icho

Ça fait plusieurs semaines qu’on m’en parle, en me vantant des « sushis pas comme les autres », et après une tentative râtée pour cause de flemme pluie abondante puis ensuite de fermeture pour le 1er mai, je suis finalement allée goûter ces fameux suhsis ! Pour le « concept », Icho est un izakaya, une sorte de bar à tapas japonais où l’on vient boire et grignoter après le travail.

Je vous le raconte en temps réel :

On rentre, c’est tout petit et assez bien décoré. On s’y est pris tôt donc on a l’embarras du choix pour l’emplacement, on s’installe à une petite table sur le côté, tranquilles.
Pour le choix c’est simple, il n’y a en a pas trente-six, et tant mieux car je suis du genre à ne jamais quoi prendre ! Chez Icho il y a cinq menus, pas un de plus. Menu Sushis, Makis, Sashimis, Chirashi (14€) ou menu le dégustation à 32€. Bien que ce dernier soit extrêmement tentant, je n’ai pas assez faim pour lui faire honneur et opte pour un Sushi. Mon chéri prend lui le menu maki. L’intérêt est que vous ne savez jamais vraiment ce que vous aurez dans votre assiette ! Le chef , Aroun Tanovan, formé dans une prestigieuse école de cuisine au Japon, nous prépare des asiettes selon son inspiration. Avant de me décider, je jette un oeil sur les assiettes déjà faites :

Ça a l’air généreux, mais il n’y a qu’une seule sorte, l’assiette sashimi. Je fais donc confiance à mon guide qui me dit qu’il y a aussi 2-3 makis dans l’assiette sushis. Lui prend les makis. On nous sert assez rapidement nos petites soupes miso, très bonnes. on me l’avait tellement vendue que je m’attendais à plus que ça, mais elle est quand même très bonne.

Arrivent ensuite nos assiettes, magnifiques. D’abord les makis :

Puis les sushis :

Un gros plan sur ces derniers s’impose :

L’originalité est au rendez-vous ! Les sushis au saumon sont garnis d’une fine couche de croustillant à l’intérieur (croustillant à tempura ?) qui amène un vrai plus en matière de texture, mais pas tant que ça au niveau de goût. Ceux que l’on voit en gros plan, enrobés d’oeufs de poisson verts sont délicieux. Il en a aussi aux tempuras de crevettes que je trouve particulièrement savoureux. Les sushis sont bons aussi, mais je suis moins fan, car ceux dont j’attendais le plus sont recouverts d’une crème au wasabi, et je n’aime pas le wasabi. J’échange donc avec mon amoureux qui lui les adore, contre le maki tempura qui me plait tant. Tout le monde est content ! La salade de chou se trouve au milieu de l’assiette et est assaisonnée différemment des autres, mais je ne saurais pas dire comment ! C’est pas mal mais un poil trop fade pour moi. Les algues vertes autour sont délicieuses, j’adore.

Mais le moment le plus important arrive : le dessert ! On sait que les japonais ne sont pas spécialement portés sur la chose et qu’à part les gâteaux classiques à la pâte de haricot rouge, il n’y a pas grand chose. Sauf que ce chef-là est malin ! (Bien qu’en fait il ne soit pas japonais mais vietnamien !). Il fait appel à une championne de pâtisserie pour lui livrer quelques assortiments journalier. On nous amène donc un plateau avec les différentes pâtisseries, et là j’ai loosé, je n’ai pas pris de photo… Mais le choix est simple, ce sera opéra au praliné ! Et là par contre, je peux vous le montrer, il est superbe :

Superbe et trèèèès très bon !! Ce petit macaron au cacao sur le dessus… hummmm !!!! J’avoue que ça aura été pour moi le clou du spectacle ! Et ce qui me fera revenir à coup sûr !!

Au final je m’attendais à plus goûtu, et j’étais un chouille déçue, cependant j’ai vraiment beaucoup aimé les makis, et je me suis plutôt régalée en général ! Parceque oui, il faut quand même noter que pour le prix d’un japonais de base  (14€)  on a quelque chose de plus original et plus « cuisiné ». Et puis on sent la passion du cuisinier, et moi j’aime les gens passionnés ! Donc la prochaine fois j’éviterai le wasabi, et ce sera parfait ! ^ ^

Si ça vous tente, ça se passe au 3 rue des Tournelles, dans le 4ème à Paris, au métro Bastille.

Gourmandises

Cake Pops !

Une bien jolie photo provenant du site http://www.thecakeshop.fr/ pour illustrer cette nouvelle mode culinaire en matière de patisserie girlie. Les Cake pops, mais kézako ??

Ce sont tout simplement des petites boules de gâteaux, souvent recouvertes de chocolat, d’un glaçage et de déco kawaii en tous genres, et ce qui fait leur particularité est le fait qu’elles sont montées sur un petit bâtonnet, telles de grosses sucettes. C’est adorable et très appétissant ! Mia’ miam ! ^ ^

Si vous êtes gourmand(e)s, allez jeter un oeil sur le site http://www.bakerella.com/ (en anglais), vous en prendrez plein les mirettes !