Gourmandises

Cake Pops !

Une bien jolie photo provenant du site http://www.thecakeshop.fr/ pour illustrer cette nouvelle mode culinaire en matière de patisserie girlie. Les Cake pops, mais kézako ??

Ce sont tout simplement des petites boules de gâteaux, souvent recouvertes de chocolat, d’un glaçage et de déco kawaii en tous genres, et ce qui fait leur particularité est le fait qu’elles sont montées sur un petit bâtonnet, telles de grosses sucettes. C’est adorable et très appétissant ! Mia’ miam ! ^ ^

Si vous êtes gourmand(e)s, allez jeter un oeil sur le site http://www.bakerella.com/ (en anglais), vous en prendrez plein les mirettes !

Publicités
Gourmandises

Les desserts qui me font craquer !

Puisque je suis dans un mood « j’ai très envie de cuisiner des trucs délicieux », je continue mon petit apparté pour vous parler du livre « Les desserts qui me font craquer » du sensei* Christophe Michalak.

Toujours la même histoire : Je suis à la Fnac (Saint-Lazare, pour ne pas la citer), et je décide d’aller flâner 5 minutes au rayon « livres de cuisine », devant lequel je passe en revenant du rayon BD. Cette fois-ci pas de long trajet avant de trouver la perle ! Là, juste en bout de rayon, j’aperçois le nom de Christophe Michalak sur une belle couverture bien aguicheuse (= fond clair/blanc + photo en gros plan, avec visage souriant qui regarde le « spectateur », une recette marketing qui ne loupe que rarement). Je ne le connais pas vraiment ce Christophe, mais je me souviens d’avoir vu une émission avec lui, où il m’avait fait bonne impression et où je m’étais dit qu’il fallait absolument que j’aille un jour goûter ses spécialités ! Donc ni une ni deux, je me jette dessus comme si je venait de trouver un billet de 500 ! Euros, dollars, yens, peu importe, vous voyez le style (^_^)V

Déjà le titre me plait bien ! J’ouvre le livre, souple et donc plus facile à feuilleter, et là je trouve les desserts qui ME font craquer !!
Elles y sont toutes : fraise melba, cheesecake, crème brûlée, moka (le gâteau de mon enfance !), îles flottantes, panna cotta, profiterolles, churros, charlotte à la framboise, rochers, clafoutis, forêt noire, fraisier, pithiviers, paris-brest, millefeuille, et j’en oublie ! Ils y sont tous je vous dit !

Je regarde le prix, et là, j’avoue, je suis un chouille déçue et j’hésite 2 minutes : 27€ (-5% mais quand même, surtout en fin de mois)… Et là vous vous dites : « mouais, 27 euros pour des recettes qu’on trouve un peu partout, c’est vraiment éxagéré ! ». Eh bien c’est aussi ce que je me suis dit ! Alors j’y ai regardé de plus près, et j’ai éxaminé à la loupe les recettes. Sont-elles simples ? Les ingrédients sont-ils facilement trouvables ? Est-ce que je vais avoir besoin d’acheter beaucoup de matériel ? Serais-je capable de les refaire ? Ben oui, c’est que je n’en suis qu’au level 2 moi en cuisine … (level 1 : recettes de base telles que faire cuire des pâtes, faire une omlette, etc./ level 2 : faire des recettes avec plusieurs ingrédients, et des gâteaux « simples »)Et c’est là que j’ai compris ! Ok, il s’agit bien de grands classiques, mais pas de bêtes recettes classiques ! Il s’agit de la version deluxe ! Celle où on sent que y’a la patte d’un grand chef derrière ! Ayé, je suis rassurée, je prends mon butin sous le bras, et je m’en vais vers les caisses ! (toujours avec ce bonheur intense d’avoir trouvé un trésor inestimable)

Comme il y a quand même quelques recettes qui demandent  d’être au level 3 ou 4, je vais commencer par ce qui me semble le plus simple : le financier
Celui du chef Michalak a l’air génial : avec des noisettes grillées et aromatisées à l’eau de fleur d’oranger ! J’adore l’eau de fleur d’oranger ! (cf. les macarons à l’eau de fleur d’oranger de Ladurée ! oishiii* !!)

Donc demain, direction le supermarché pour acheter un moule à financiers !! Yeepi !!

Pour la petite leçon de japonais du jour : *Un sensei est un « maître » / **Oishiii (oishi avec un seul i en réalité) signifie « délicieux »

Et pour vous mettre l’eau à la bouche, quelques extraits :

La fraise melba :

L’île flottante :

La poire au four :

Le financier :

Et la forêt noire :

Alors, appétissant, non ? ^ ^