Gourmandises

Mug Cake, première !

1015051_400Encore une fois, cela fait un sacré bout de temps que je ne suis pas passée par ici. Prise par mon nouveau job à plein temps et mes tricoteries, je n’ai malheureusement plus beaucoup de temps pour mon petit blog …

Ce n’est pas grave, tout va bien, un petit coup de lingette à poussière et c’est reparti ! ^ ^

Je voudrais vous entretenir aujourd’hui à propos des mug cake.
Gneu ? Mais quel est donc cette drôle de préparation culinaire ?

Quand mon copain a vu débarquer le truc, il m’a dit « C’est un gâteau préparé en 1 mn au micro-ondes ? Non mais tu me prendrais pas pour un jambon par hasard ?! » (j’ai appris une nouvelle expression du coup), pensant que j’avais trop fait chauffé un chocolat chaud.

Mais noooon, pas du tout !!! (Même si j’aime beaucoup le jambon, surtout ibérique ! ^ ^)
Il s’agit tout simplement d’un truc culinaire très en vogue en ce moment : un petit gâteau cuit dans un mug au micro-onde !

On ne parle bien sûr pas là de haute gastronomie, mais plutôt d’une astuce simple et gourmande pour les petites fringales ou envie de sucre intempestives. A la base ça ne m’attirait pas spécialement, puis je suis tombée avant-hier sur un petit livre de recettes bien sympa, et j’ai basculé du côté obscur de la gourmandise !

On regarde de quoi on dispose, le but étant l’extrême simplicité et l’absence quasi totale de prise de tête.

Pour ma part j’avais du chocolat à dessert et des noix de pécan dont la date de péremption était déjà passée de 3 semaines, donc ça faisait l’occasion idéale pour se préparer un petit goûter sympa tout en évitant le gachis, et puis des oeufs, du beurre, du sucre et – incroyable – de l’extrait de vanille liquide.

J’ai, pour l’occasion, ressorti mon joli mug Pucca du début des années 2000 et en avant toute !
mug_cake0

La recette est super simple, c’est génial :

1 – Faire fondre 40 gr de chocolat à dessert (8 carrés de Nestlé Dessert par exemple) cassé en petits morceaux + 30 gr de beurre demi-sel (2 cuillères à soupe) pendant 1 mn au micro-ondes à 750W. Bien mélanger avec une fourchette ou un mini fouet (j’en avais trouvé dans un supermarché type Auchan)

2 – Ajouter 2 grosses cuillères à soupe de sucre , mélanger, puis 2 cuillères à soupe de farine, bien mélanger à nouveau.

3 – Casser 1 oeuf dans le mug, puis battre vigoureusement à la fourchette ou au mini fouet jusqu’à ce que la pâte soit bien lisse.

4 – Ajouter 1/2 cuillère à café d’extrait de vanille liquide et 6 noix de pécan grossièrement hachées. Mélanger à nouveau.

5 – Faire cuire 1m30 au micro-ondes (750 W) et laisser reposer 5 mn avant de déguster.

Et voilà, c’est prêt ! Ça m’aura pris en tout à peu près 5 mn à faire.

Visuellement ça ne paye pas de mine, ça brille et on a l’impression que ça n’est pas bien cuit, mais en vrai c’est super bien cuit. La consistance est vraiment pas mal et le goût très honorable. Toujours meilleur qu’un gâteau de supermarché ! Ça manquait juste un peu de sucre, c’est pour ça que je vous conseille des cuillères à soupe bien bien remplies. J’y suis allée timidement et c’était trop peu à mon goût.

La recette vient du livre : Mug Cakes, Recettes en 3 minutes de la collection Les Petites Recettes des éditions Hachette (7,90€).

Bonne dégustation !

Publicités
Gourmandises

La Pâtisserie by Lignac, moi j’aime !

En ce 6 juillet, date de la Célébration de la naissance de mon chéri d’amour, je pris la décision ferme et définitive de commander LE gâteau chez LA pâtisserie by Lignac. C’est tout près de chez moi, 10-15 mn à pieds, et je me suis dit que c’était l’occasion parfaite pour voir de quoi il retourne.

Je les ai appelé 3 jours avant pour savoir s’ils faisaient des gâteaux d’anniversaire (oui, ils rajoutent une petite plaque en chocolat), quels sont les prix (20€ pour un gâteau pour 4 personnes) et ce qu’ils avaient à me proposer. J’avais en tête – étant donné que pour une fois le dit chéri ne voulait pas de chocolat – un gâteau plutôt à la vanille/caramel beurre salé. Et c’est d’ailleurs la première proposition qu’ils m’ont faite, avec l’Equinoxe (je lui met une majuscule parcequ’il le mérite). Voilà, fastoche, d’un seul coup j’ai commandé le gâteau parfait ! ^ ^

Je précise que la personne qui m’a répondu au téléphone était très courtoise et sympathique.

Ni une ni deux, je regarde les commentaires sur le net, et là c’est un peu la désillusion, je regrette presque d’avoir commandé. Certains racontent que le pain n’est pas bon, que les gâteaux sont sans originalité, trop sucrés, trop ceci, trop cela. A propos de l’Equinoxe, la crème vanille serait super écoeurante, le caramel pas assez beurre salé et patati, patata, il n’y aurait rien de bon à espérer. Bon, sur le coup je me dis qu’on verra bien, que je fais plus confiance à des gens passionnés par leur métier qu’à une poignées de gens aigris sûrement jamais contents, et que je ne peux me faire ma propre idée qu’en goûtant.

Vendredi soir, 20h50, le moment de vérité est là ! Le gâteau est visuellement très graphique, sobre, rond, gris avec des cercles rouges (chocolat blanc coloré). Certains pourraient le trouver pas terrible, moi je le trouve assez classe et mon chéri adore. c’est vrai qu’il est assez masculin, pour une fois en pâtisserie.

Je prends mon couteau et commence à le découper. A l’intérieur il est sobre aussi, avec ses belles couches bien alignées : mousse vanille Bourbon, crème au caramel beurre salé et biscuit speculoos. Très prometteur pour les gourmandes de mon genre ! ^^ Rien d’hyper original non plus, c’est vrai. MAIS, on plante le premier coup de cuillère, on goûte, et là … c’est l’extase !!! le gâteau est délicieux ! Un goût et une texture délicats, une mousse vanille parfaite, dense, crémeuse, moelleuse, pas du tout écoeurante comme le disent certains – et dieu sait que je déteste les trucs sucrés écoeurants – pas du tout trop sucré, parfaite. Le caramel beurre salé, pile poil à mon gôut, pas écoeurant non plus, et le biscuit très bon lui aussi. Tous les goûts se marient extrêmement bien, c’est un vrai régal ! L’extase pour ma part.  ^ ^

On a même été tous les deux unanimes sur le fait que c’était l’un des meilleurs gâteaux qu’on ai mangé de toute notre vie, voire même LE meilleur !
Bravo messieurs Lignac et Couvrand, vous êtes au top, j’ai adoré votre Equinoxe !

J’ai aussi goûté la baguette tradition, très bonne. La mie est dense, moelleuse et aérée et la croûte croustillante juste comme il faut, un sans faute.

Du coup, par rapport aux commentaires négatifs que j’ai lus de ci de là, je me dis qu’il y a des gens qui doivent adorer dirent du mal des gens connus, de ce qu’ils pensent être une arnaque (« tu parles, c’est un mec connu, c’est pour ça que les gens en disent du bien »), se complaire dans un petit esprit où ils se disent sûrement que les gens sont arrivés là par hasard, ou je ne sais quoi. Moi je pense tout l’inverse : on n’arrive jamais au top niveau par hasard, sans talent, sans travail. Quant au fait de payer plus cher, eh bien ce n’est même pas le cas ici puisque les prix sont les mêmes que dans une pâtisserie ou une boulangerie classique : 20€ le gâteau pour 4 personnes, et 1€ la baguette. Un tarif extravagant ? non, franchement, je ne crois pas. Et si j’en dis du bien aujourd’hui ce n’est pas par complaisance puisque je ne connais pas personnellement ces deux chefs, et que je ne suis pas du genre à m’extasier sur un nom. Non, c’est juste parceque j’ai passé un très bon moment où je me suis vraiment régalée à manger un gâteau savoureux avec mon amoureux, puis un petit déjeuner avec des tartines de pain grillées vraiment excellentes.

Cette pâtisserie est ma nouvelle adresse préférée dans le 11ème. Malheureusement pour ma boulangère habituelle, elle va me voir beaucoup moins souvent …

Pour vous ouvrir l’appétit, voici une vue de l’intérieur du fameux Equinoxe :

Vous sentez l’odeur du caramel qui vous appelle ?? ^ ^

Gourmandises

Banana bread time !

Voici, comme je vous le disais hier, le banana bread (ou cake à la banane en français) que j’ai cuisiné en suivant la recette du livre Gourmandises new-yorkaises. Et je peux vous dire que c’était une vraie réussite ! A l’heure où j’écris ces lignes il n’en reste déjà plus que très peu. ^ ^

Je suis allée exprès acheter mes noix de pécan au magasin bio d’en face de chez moi, histoire d’avoir une qualité max, et j’ai carrément bien fait ! Et puis je les ai concassées au couteau, comme indiqué, et pas avec un rouleau à pâtisserie dans un sachet plastique, pour avoir des vrais bouts et pas juste des miettes. Les noix de pécan ou de macadamia, ou n’importe quelles noix, bio, c’est vraiment une tuerie !

Mais trève de ble-bla, voici la recette (tellement simple que je m’en rappelle par coeur !) :

Pour les ingrédients vous aurez besoin de 3 bananes bien mûres, 100 gr de sucre roux, 2 oeufs, 50 gr de noix de pécan, 80 gr de beurre, 220 gr de farine, un demi sachet de levure chimique – perso j’en mets toujours un entier et ça marche super bien –  et une pincée de sel.

La réalisation (fastochissime) : Vous préchauffez votre four à 180°C (th. 6)

– Vous placez vos noix sur une planche (ou une assiette plate, ça marche aussi) et vous les hachez grossièrement au couteau (avec un gros couteau qui tranche bien)
– Vous épluchez vos bananes et vous les écrasez à la fourchette. Vous ajoutez ensuite le beurre tempéré (le mien sortait du frigo, je l’ai mis une quinzaine de secondes au micro-ondes), le sucre et vous fouettez l’ensemble.
– Vous ajoutez ensuite les oeufs un par un
– Vous mélangez la farine, la levure et une pincée de sel ensemble, à part.
– Vous ajoutez ce mélange dans les bananes, puis vous ajoutez les noix de pécan hachées
–  Vous beurrez un moule à cake (j’ai aussi fariné) et vous y versez la pâte. Vous enfournez pour 45 minutes. Vous pouvez contrôler la cuisson avec la pointe d’un couteau, mais j’ai trouvé que les 45 minutes étaient parfaites (du moins pour mon four).

Pour finir vous laissez refroidir une dizaine de minutes avant de démouler, et vous pouvez vous régaler !!

 

Gourmandises, Japon et trucs mignons

Les financiers façon Japon

J’ai décidé de rendre un petit hommage à mon pays de coeur, en réalisant la recette des financiers du livre de Christophe Michalak.

« Financiers façon Japon » car Michalak raconte qu’il a pensé à cette recette lorsqu’il séjournait au Japon. Étant donné que les japonais ne sont pas très portés sur le gras/sucre, j’ai pensé pendant 2 minutes, avant de lire la recette, qu’ils seraient peut-être un peu allégés ! Mais en fait non, ils sont pleins de beurre … ^ ^

Voilà à quoi il ressemblaient avant de passer au four, la pâte avait une très jolie texture, très fine, sûrement dûe à l’utilisation du sucre glace :


J’ai donc suivi la recette à la lettre, mais tout ne s’est pas passé comme prévu …
D’abord mes moules en silicone étaient neufs, et comme indiqué sur l’emballage, je les ai beurrés pour leur première utilisation. Grave erreur !
Ensuite j’avais oublié que mon four ne marche pas toujours très bien, et qu’il lui arrive 1 fois sur 10 de ne pas chauffer. Eh ben, c’était cette dixième fois !

En revenant voir comment se passait la cuisson à mi-parcours, j’ai donc assisté au spectacle suivant : les financiers, ou du moins ce qui était sensés devenir des financiers, étaient en train de rissoler dans le beurre, avec de forts jolis clapotis, mais ne cuisaient pas du tout !
Horreur, malheur !

En plein désarroi, j’ai secoué et tapoté le four dans tous les sens, et il s’est remis à marcher !! Et au final les financiers étaient assez bizarres visuellement, mais super bon ! (et gras!)
J’ai trouvé la recette super simple à suivre. Le plus dur a été de concasser les noisettes, avec un casse-noix, je n’ai rien trouvé de mieux …

La prochaine fois, je vérifierais le four AVANT, afin de mieux les réussir !! Et j’essaierais de trouver des noisettes mondées, pour ne pas avoir de petits bouts de peau marrons entre les dents.  (^_^)

Et puis grâce à cette aventure j’ai une nouvelle lubie ! M’acheter un beau robot/blender pour hâcher les noix/trucs durs, et aussi me faire des soupes, milkshakes, smoothies et gaspachos ! J’ai pris goût à cette spécialité l’été dernier, lorsque je me suis fait arracher les dents de sagesse, et depuis je ne pense qu’à m’en faire moi-même ! Mais j’hésite entre 2 modèles, qui semblent assez similaires au niveau technique et efficacité : Cuisinart VS Kitchenaid.
Le Cuisinart est beaucoup moins cher et a l’air vraiment super, mais les sous reviennent à Paul Bocuse, qui m’est assez antipathique. Et le kitchenaid est magnifique, surtout en rose bonbon, mais côute la moitié d’un bras (80€ de plus que l’autre tout de même)… Mais 40€ sont reversés à la recherche contre le cancer du sein ! D’où la couleur rose, la féminité tout ça… C’est un collector en quelques sortes.
ah la la … dilemne, dilemne …
Pour l’instant mon baromètre préférence est à 65/35, avec le Cuisinart favori (mais tellement moins joli) (mais pas moche non plus) …

J’ai trouvé beaucoup de témoignages à propos du Kitchenaid, et très peu pour le Cuisinart. Les femmes seraient-elles donc tant portées sur l’esthétique ? (^_^)

Et vous, quel serait votre choix ? En possédez-vous un des deux, et si oui qu’en pensez-vous ?

Dans tous les cas, avec l’été approchant à grande vitesse, je sens que je vais bientôt craquer pour l’un ou l’autre !!

PS (10 mois plus tard) : Je me suis finalement décidée pour le Cuisinart que j’ai trouvé cet été bien soldé sur La Redoute, et je ne le regrette pas car il est fabuleux ! J’ai fait de délicieuses soupes et purées avec, et dès que les beaux jours reviendront je me mettrais aux milk-shake !! Il est extrêmement facile à utiliser et à nettoyer puisqu’il se démonte complètement. J’en suis vraiment fan ! J’ai vu qu’il existait maintenant en version chauffante, mais celui-ci me va parfaitement pour l’utilisation que j’en ai.

Prochaine achat, cette merveille, le Griddler de Cuisinart :