Gourmandises

De la vraie bouffe chinoise à Paris !

nanchangOn a de la chance, ici, à Paris, parce que les espèces de « traiteurs chinois » qu’on trouvait jadis à tous les coins de rues, et qui nous servaient leurs infâmes raviolis cuits 15 fois au micro-onde et leurs plats dégueu gélatineux, sont en train de disparaître petit à petit, pour laisser place à de « vrais » restaurants. En effet, à la manière des cantines japonaises traditionnelles de la rue Sainte-Anne, on voit éclore de plus en plus de petits restos traditionnels chinois, et ça, c’est vraiment génial, parceque la bouffe chinoise, la vraie, est vraiment délicieuse !

Je m’en viens donc aujourd’hui vous en conseiller deux particulièrement sympas (et bons), qui sont mes nouveaux QG « bouffe chinoise typique » !

Commençons par le Restaurant Shanxi.

shanxi_carteQuand le hasard fait bien les choses :
Nous étions à la recherche d’un restaurant italien conseillé par Tokyo Banhbao sur son blog, et nous ne le trouvions pas. Après avoir parcouru la moitié de Paris, et enfin avoir trouvé la bonne rue, point de resto italien. Fatigués, lourds, chauds, nous n’en pouvions plus. N’importe quel restaurant aurait presque pu faire l’affaire, du moment que l’on pouvait s’asseoir, boire et manger ! (on est bien sûr passés devant l’italien sans le voir, mais ça on l’a su APRÈS)

C’est là que nos yeux se sont posés sur la façade du restaurant Shanxi, « cuisine de la région du Shanxi, près de Pékin. Intéressant. Allons voir de plus près. La carte en vitrine est alléchante : pas mal de nouilles sautées, et de plats qui semblent « normaux » pour un restaurant chinois et qui ont l’air « vrais ». On entre donc, dans le simple but de manger chinois, pas trop mauvais si possible.

Quelle bonne surprise ! Le personnel est charmant et plutôt accueillant. La salle se remplit petit à petit …de Chinois… et uniquement de Chinois ! ou de couples mixtes franco-chinois. Avant même d’avoir goûté quoique ce soit, l’à-priori est plutôt favorable.

Classique, nous commandons deux plats de nouilles sautées. D’une part, des nouilles sautées aux légumes et omelette, d’autre part, des nouilles sautées au porc aux deux sauces (dont une à la tomate), très mystérieuses ! (serait-ce un mixte de sauce chinoise et de sauce tomate française, pour ravir les palais français ??)

Les nouilles arrivent et … surprise ! Ce sont des nouilles faites maison ! Comme chez Happy Nouilles, qui commence à être bien connu ici. Mais là, oui, j’ose le dire, elles sont encore meilleures ! Moins régulières dans leurs forme, mais plus consistantes et plus savoureuses ! L’assaisonnement est parfait, aillé comme il faut, un régal !

shanxi_02

La « double-sauce » est très originale et bonne, c’est une sauce chinoise « classique » + une sauce à la tomate fraîche (que je soupçonne assaisonnée d’un sirop de fruit rouge) qui se mélangent dans un gloubiboulga de pâtes + carottes et concombres très finement émincés + viande de porc hâchée. Le plat arrive « brut », juste les pâtes natures dans l’assiette, puis la serveuse mets les carottes, concombre et viande au-dessus, verse les deux sauces de chaque côté, puis nous dit de tout remuer. Au final, c’est hyper bon ! Et pourtant je n’aime pas trop le concombre !

shanxi01

De mon côté, je me régale avec mes pâtes sautées aux légumes et omelette que l’on voit sur la première photo ci-dessus. Les tomates qui sont dedans ont le même goût sucré (sirop de fruits rouge ? grenadine ? simple tomates goûtues ?) que dans l’autre plat. Et tandis que je me dis que je ne vais jamais venir à bout de cette énorme assiette – parce qu’il fait cinquante degrés et que je n’ai pas très faim – j’en arrive à la dernière bouchée !
« C’est bon, c’est fin, ça se mange sans faim » semble être la conclusion de ce repas  ! :)

Changement d’univers, changement de région, nous voici chez Nanchang, un petit restaurant incroyable que les graphistes de mon genre (=fan de trucs jolis-pop-colorés-portnawak) ne peuvent qu’adorer. Attention, ce n’est ouvert que le soir à partir de 18h ! Attention bis, ne venez pas entre 19h30 et 20h30 si vous voulez manger sur place parceque c’est toujours plein ! L’idéal est de venir vers 19h ou après 20h30.

nanchang02

L’ambiance est vraiment singulière. D’abord la déco, avec toutes ces petites cartes de mangas et de tout et n’importe quoi, qui décorent les murs ! Puis ces petits tableaux « mignons-bizarres » qui s’y ajoutent.

nanchang05

Ensuite, sur la table, au lieu d’une simple carafe d’eau avec des verres « normaux, voici la gourde militaire et ses petits gobelets communistes assortis !

nanchang07

La « carte » est une feuille de papier sur laquelle vous cochez ce que vous voulez, en mettant le nombre désiré. Tout est écrit en chinois, traduit en français en dessous. Et concernant la nourriture, nous sommes ici dans le temple de la brochette ! Brochette en moyenne à 0,60 cts l’unité ! Oui, oui !
C’est la spécialité de la maison, et visiblement de la région du Jiangxi (sud de la Chine), d’où est originaire le propriétaire des lieux et dont Nanchang est la capitale.

Il y a aussi des plats servis en petites cocottes ultra-archi épicés qui arrachent du feu de dieu ! Enfin, pas tous ! Une chose est sûre, lorsque la serveuse vous demande comment vous voulez le dosage d’épices, à moins d’être originaire de Chine ou de Thailande, répondez « moyen », parceque c’est déjà super spicy, et « normal » c’est genre bouche en feu assurée pendant 1h après !

Concernant les brochettes, il y en a deux sortes : celles qui sont braisées, et celles qui sont servis dans un jus incroyablement gras et délicieux (faites-moi penser à ramener ma baguette de pain pour saucer la prochaine fois !!). Mes préférées sont les brochettes de saucisses chinoise (sucrées, miam !!), celles aux champignons et surtout celles au chou ! Oui, au chou ! on ne dirait pas comme ça, mais boudiou qu’est-ce qu’elles sont bonnes ! Je ne sais plus quelle sorte de chou, car il y en a deux ou trois (chou blanc, chou chinois, etc.). Les brochettes d’aubergines sont aussi hyper bonnes.

nanchang04

nanchang03

La dernière fois j’ai aussi tenté les nouilles froides, très bonnes, mais bien trop épicées pour moi ! Bouche en feu au bout de deux bouchées, et pourtant je ne suis pas chochotte en la matière. Je les ai donc échangées avec mon chéri qui avait pris un truc très bon, dont j’ai complètement oublié de quoi il s’agissait et aussi de prendre en photo ! Beaucoup moins épicé que les nouilles si on pense à retirer les quelques piments rouges thai qui sont dedans.

Voici ce qu’il restait des nouilles froides lorsque j’ai pensé à dégainer l’appareil photo :

nanchang08

Si l’on est aventureux, on peut aussi tenter les brochettes de pénis de boeuf ou les pieds de cochon en soupe… Pour ma part je me suis abstenue. Il semblerait pourtant que la soupe à la panse de brebis (ou de cochon, je ne sais plus) soit très bonne.

Le resto est rempli de chinois, plutôt jeunes, plutôt beaux, plutôt hypes, qu’on pourrait croire être les acteurs du dernier drama à la mode, et qui se remplissent le bide de montagnes de brochettes !!

Bref, un endroit vraiment singulier, dans lequel on se sent « ailleurs », en Chine, en voyage, sur une autre planète…

Vous voulez  tenter l’expérience, chez Nanchang ou chez Shanxi ?
Voici les adresses :

Restaurant Shanxi
17, rue Lamartine
75009 Paris

Métro Cadet, Notre-Dame-de-Lorette, Saint-Georges ou Grands Boulevard (en marchant un peu)

Restaurant Chez Nanchang
143 rue de charonne
75011 Paris

Métro Charonne ou Philippe Auguste

Publicités
Ailleurs

10 jours à Barcelone

Et voilà, les vacances sont finies, et ça fait déjà une semaine que je suis rentrée ! D’ailleurs je trouve qu’aujourd’hui, avec le ciel gris, on a bien une ambiance de rentrée.

Barcelone ça faisait longtemps que je la reluquais. Les petits jeunes au boulot en parlaient tout le temps, et l’année dernière j’y avais passé 1/2 journée qui m’avait laissé un goût de vraiment trop peu ! Même si je ne suis pas (ou plus) une super fêtarde, je savais que j’y trouverais mon compte, à savoir : plage, shopping, art/histoire/architecture, graphisme, gastronomie. La totale !

Et je peux vous dire que je n’ai pas été déçue !

Il faut savoir aussi que j’ai un peu eu le même coup de coeur que pour le Japon, en version light bien sûr, mais quand même ! D’ailleurs j’ai noté pleins de points communs entre Tokyo et Barcelone, mais je vous en parlerai plus tard.

Je vous passe les détails de mon périple, pour vous donner mon BEST OF et mes bons plans au cas où vous projetteriez une petite escapade là-bas.

Commençons par la nourriture ! Le 1er soir nous avons commencé les festivités culinaires avec La Tertulia :

D’abord les croquettes, incroyablement savoureuses et fondantes, aux champignons, fromage et je ne sais plus exactement quoi. les meilleures croquettes depuis le Japon (6 ou 7€):

Ensuite un carpaccio de langoustines pour moi (11€) :

Et un plat de pommes frites en très fines allumettes, jambon ibérique (ou pancetta j’ai un doute ?) et fois gras frais pour monsieur (j’ai oublié le prix) :

Mon dessert, une boule de glace coco avec fromage blanc au curry et petits bouts de pommes caramélisées. Surprenant et vraiment très bon (6€) :

Et celui de monsieur, un classique mais néanmoins délicieux fondant au chocolat :

Et comme le dernier jour on avait décidé de retourner dans le resto qu’on avait préféré durant tout le séjour, on a remis ça à La Tertulia !

On a quasiment pris la même chose, sauf que mon binôme a pris un risotto à l’encre de seiche et fromage (délicieux bien évidemment) :

Et moi une crème catalane aux framboises fraîches et sucette à la cannelle :

Ensuite on s’est régalés de ce qui semble être le meilleur burger de Barcelone, chez Bacoa :

Version japonaise teriyaki pour moi :

Accompagné de ces fameuses patatas bravas (à tomber) :

Une petite photo d’ensemble :

Le soir on a testé le Bitacora, très sympathique bar à tapas à l’ambiance punk-rock 80′, près de la Barcelonetta. J’y ai particulièrement adoré la sangria et les boulettes de viande aux légumes (qu’on aperçoit vaguement tout au fond) :

Poulet sauce soja au sésame (j’avais fait cette recette peu avant de partir, mais ce n’était pas une réussite comme là) :

Tempuras d’asperges et délicieuse petite sauce :

Et c’est tout ! Comme des débutants nous avions commandé beaucoup trop de choses, pensant que les portions seraient beaucoup plus petites, et il nous restait à la fin pleins de bonnes choses que nous avons dû laisser … Heureusement qu’on avait gardé une bouteille d’eau vide car j’ai ainsi pu sauver le demi-litre de sangria qu’il restait !! ^ ^

Quelques jours plus tard nous sommes allés dans un petit resto japonais comme on les aime (dans le quartier de l’appart qu’on avait loué Les Corts) c’est-à-dire avec des vrais plats japonais et pas seulement des sushis, et nous avons d’ailleurs remarqué que la plupart de ce genre de restos (tenus par des chinois comme en France) propose quasiment toujours quelques plats traditionnels en plus du poisson cru et des brochettes. Ce jour-là on a tous les deux commandé en coeur un katsudon (grand bol de riz surmonté d’une grosse tranche de porc pané coupé en lamelles) 11€ le menu :

Un autre jour nous avons testé le Fragments Café, assez réputé visiblement, qui est aussi dans le quartier Les Corts. On a pas été déçus mais presque ! C’était très bon, mais on avait été habitués à plus d’originalité avec les précédents. Eh eh, c’est qu’en goûtant le meilleur on devient difficile ! Ceci dit j’y ai quand même mangé la meilleure salade de ma vie, sachant que je ne suis vraiment pas fan de salade mais qu’il fallait « limiter les dégâts des jours d’avant ». Elle était au guacamole et assaisonnée parfaitement. Tout comme le petit amuse-bouche qu’on nous a servi en prémices. Un témoignage visuel s’impose :

Et… ce sera tout pour aujourd’hui ! la suite au prochain épisode, pour les bons plans SHOPPING ! :)

Gourmandises

Bien Bien c’est bien bon !

Hier soir j’ai réussi à convaincre les troupes avec qui je déambulais aux alentours de Grands Boulevards d’aller manger chez Bien Bien, et c’était pour moi un grand moment de bonheur !

Il s’agit là d’un de mes restos thai préférés sur Paris (avec Madame Shaw, Khun Akorn et  le classique Blue Elephant qui reste très cher), découvert grâce à une ancienne collègue fan de nourriture asiatique comme moi. Hier soir j’ai décidé de changer mes habitudes, car je ne sais pas si ça vous le fait, mais moi il m’arrive souvent, lorsque je vais dans un resto que j’aime beaucoup, de toujours prendre exactement la même chose ! C’est tellement bon, et on s’est tellement régalés, qu’on arrive pas à se décider à prendre autre chose ! Donc pour changer de mes habitudes – soupe de poulet lait de coco, pad thai et dessert du jour à base de riz gluant et mangue fraîche – j’ai pris soupe poulet au lait de coco, omelette végétarienne et dessert du jour (le même que d’hab’). Bon, ok, c’est vrai que je n’ai changé que la plat ! ^ ^ Mais j’ai oublié de préciser que je ne pouvais manger que très mou car je m’étais à moitié fait dévitaliser une mollaire la veille, et  j’avais encore un peu mal. D’où mon choix d’omelette. Et puis je n’avais pas super faim, il faisait chaud, et l’omelette fait partie des entrées, donc elle n’est pas très grosse. J’ai pris celle aux miettes de crabe et mon amie Miss Rayure à pris celle aux grosses crevettes, et on a fait moit’-moit’ pour goûter. Eh bien j’ai d’abord beaucoup aimé celle aux miettes de crabes, mais j’ai ensuite préféré celle au grosses crevettes ! Elles étaient assez classiques comme omelettes, avec un goût très proche de la cuisine française, mais l’aissaisonnement était très réussi, et elles étaient bien goutues !
Ah ah, je parle presque comme un critique gastronomique d’M6 !!

Les deux hommes qui étaient avec nous ont tous les deux pris le canard laqué au curry rouge, qui avait l’air bien bon lui aussi !

La soupe au poulet et lait de coco, un grand classique que j’adore dans la cuisine thai et que je prends toujours quelque soit le resto, était très savoureuse, comme d’habitude chez Bien Bien. Et au dessert je n’ai pas pu résister à l’appel du « dessert du jour », malgré son prix (9€), car je le trouve vraiment hyper délicieux ! Le riz gluant est servi avec une petite sauce sucré-salé, et la mangue telle quelle, et bien mûre. J’adore !! Les autres se sont moqués du prix de mon dessert, mais je m’en fiche parceque le plaisir qu’il me procure les vaut bien !

Les pris sont vraiment très corrects (à part ce dessert) : la soupe 6€, l’omelette 6€, les pad thai 8,50 et les curry entre 10 et 12€ il me semble. Le service est agréable : pas besoin de demander quand la carafe est vide, on vous en apporte une en moins de deux, et ça c’est quelque chose que j’apprécie.

Je n’avais malheureusement pas pris mon appareil photo, alors là vous avez juste droit à une photo de la carte accrochée à mon « tableau d’honneur » (12€ chez Maisons du Monde ^^),ainsi qu’à un screeshot de Google maps, mais promis, la prochaine fois je vous fait voir de quoi il retourne !!

Et ce resto porte bien son nom, car quand on y va pour la première fois, on ne peut s’empêcher de dire « bien bien » en sortant, avec un petit air satisfait ! ;)