Gourmandises

Madeleines ♥ Framboise et citron vert

J’adore la framboise, ça c’est pas une nouveauté ! C’est pourquoi – entre autres – j’ai décidé de réaliser cette recette issue du livre Desserts de Cyril Lignac. Oui, les madeleines sur la photo de couverture sont bien celles dont je vous parle. ^ ^

Comment ça, on dirait des financiers ??!!

Bon, je vous l’accorde, on pourrait penser que ç’en est, mais il y a une raison à cela, je n’ai qu’un moule à madeleines, avec seulement 9 empreintes, c’est pourquoi j’ai aussi utiliser 2 moules à financiers. Eh eh, futé, non ?

Et je n’ai pas pris en photo les madeleines pour une autre bonne raison : au moment de remplir le moule, je n’avais plus de framboise car j’avais dû en jeter pas mal de moisies.. Et puis, il faut l’avouer, les « financiers » étaient bien plus jolis !!

Mais comme c’était délicieux et très simple à réaliser, j’en referais bientôt, et entre-temps j’aurais acheté 1 moule à madeleine de plus !

 

Publicités
Gourmandises

Cook Book Story

Eh oui, je vais encore vous raconter une histoire d’achat de livres de cuisine !

Tout s’est passé la semaine dernière à la Fnac St-Lazare (on ne change pas les bonnes habitudes). J’étais dans le rayon des livres de cuisine – puisqu’aucune nouveauté manga que je n’ai pas déjà n’était sortie – et j’étais venue jeter un oeil sur le Best of Cyril Lignac dont j’avais entendu parler lors de sa sortie. Je l’ai trouvé facilement puisqu’il était mis en avant sur les étagères principales, avec quelques-uns de ses copains : les Best of Marx, Piège et tutti quantti. Je les ai tous feuilleté, histoire de voir, et de ne pas louper une pépite, mais j’étais assez déçue. Pas super emballée par les recettes proposées. Un seul m’a vraiment plu : le Best of Cyril Lignac que j’étais venue voir en premier lieu ! Comme quoi !

Cyril je l’aime bien parcequ’il dégage quelque chose de simple, de pas chichiteux, de sympathique, et surtout sa cuisine est à la portée de tout le monde, contrairement à certains autres. J’aime cuisiner, mais pas me prendre la tête ! Et je n’habite pas dans un quartier où j’aurais la chance d’avoir un poissonnier, un primeur haut de gamme, et compagnie, donc il faut que je puisse trouver les ingrédients facilement. Quand je me serais un peu « upgradée » (pardon pour cette expression 100% geek, mais j’assume, je suis une geek !), je m’interresserais à plus compliqué. mais pour le moment je veux du bon vivant, simple et goutu !

Donc ce Best of Cyril Lignac, qu’a-t-il d’intéressant ? Des recettes qui me plaisent  tout simplement ! Et que je sais que je suis en mesure de faire (parceque comme toute bonne procratinatrice, je déteste l’échec ! ^ ^). Elles sont peu nombreuses mais très bien expliquées, en images. C’est la ligne directrice de cette collection d’ailleurs : des recettes pas à pas. Au programme nous avons donc dix recettes : Légumes de Joël (Robuchon, qui se trouve aussi être l’éditeur de ces « Best of »), Foie gras de canard, Lotte au curry, Homard Breton confit (bon là va quand même falloir trouver du homard breton :-/), ravioles de langoustines, Poêllée de chipirons, Ris de veau, Pain perdu aux framboises, Paris-Brest croustillant et Mangue Kent, baba infusé au rhum, tout un programme !

Par contre, contrairement à mes habitudes, ça n’aura pas été la couverture du livre qui m’aura donné envie. Le sourire forcé, le regard au loin, et surtout cette pauvre bestiole prête à passer à la casserole, berk !! Pour moi on peut difficilement faire pire ! Je fais partie des « âmes sensibles » qui ne supportent pas de voir ou d’imaginer un animal souffrir ! Et pourtant je ne suis pas végétarienne, c’est contradictoire je sais. Bref, je l’ai acheté et j’en suis satisfaite ! Surtout pour 12 modestes euros.

Je ne suis bien sûr pas repartie qu’avec ça ! Voici ce qui s’est aussi retrouvé dans mon panier :

The Art of French Baking. Un gros et beau livre des recettes de la célèbre Ginette Mathiot, dont mon amie Jane m’avait parlé il y a longtemps (de Ginette, pas du livre). Il est en anglais, et contient l’essentiel des recettes de la pâtisserie française. Je me suis dit qu’au pire, si je ne m’en suis pas servi d’ici 1 an, je l’offrirai à mon amie Michiko lorsque je retournerais au Japon, et à qui, je pense, il plairait beaucoup. Celui-ci m’a délestée de 34€.

Cuisiner japonais pas à pas.

Celui-ci je l’ai feuilleté pour voir s’il ne contiendrait pas quelques recettes originales de sushis ou makis, puisqu’au vu de sa couverture j’ai pensé qu’il s’agissait de ce genre de cuisine japonaise. En fait il ne contient pas que cela, mais plutôt l’essentiel des recettes « traditionnelles » de tous les jours des japonais. Elles y sont rangés par type : sushis et sashimis, soupes et amuse-bouches, Fritures et grillades, salades, plats mijotés et desserts.

On y trouve donc, entre autres, les recettes du guydon (ahhh, j’adore ça !!!), des ramen, gyozas, poulet kara-age (un délice !), korokkes (des croquettes, celles que j’avais goutées à Tokyo étaient sublimissimes), nabe, curry rice (ça j’ai déjà fait ! ^ ^), edamame (graines de soja cuites avec beaucoup de sel et dégustées en apéritif, j’adore ça aussi !) et yakisoba. Pour les desserts, peu de recettes, normal puisque ce n’est pas dans la culture asiatique de finir un repas par un dessert. On trouve les recettes du cheese-cake au gingembre et coulis au thé vert (une invention française ça non ? Je ne me souviens pas en avoir vu au Japon), glace au thé vert, macarons au thé vert (vive le thé vert ! mais moi je ne suis pas hyper fan…), pancakes fourrés à la pâte de haricot rouge (un grand classique) et gâteau au chocolat et au sésame noir, intéressant. Tout est hyper bien expliqué, avec pleins de photos, très utiles. Le livre coûte 8,95€, vraiment pas de quoi se priver !

Pour rester dans la lignée « Cuisine asiatique », il y a aussi eu Paris Hanoi. Et là, comment n’ai-je pas fait directement le lien avec le restaurant ?! ^ ^ Souvenez-vous, j’en parlais ici

Là, je ne vais pas vous mentir, je suis tombée à la renverse devant la sublime couverture ! Concept « timbre poste », voyage, papier de riz, tout ça, magnifique ! L’intérieur est aussi très beau, avec une image pleine page pour chaque recette. Les photos en elles-mêmes ne sont renversantes, et pas mises en valeur par l’aspect mat du papier épais façon papier journal (voulu pour le côté roots et le prix de fabrique je suppose). Ceci dit peu importe, ce qui compte ce sont les recettes, que je n’ai pas encore testées. On trouve en plus quelques conseils comme « les règles d’or du nem », les différentes sortes d’herbes, d’épices et de sauces qu’on trouve dans le commerce. Pleins de recettes délicieuses dont je ne vous citerais pas les intitulés car trop compliqués à écrire ! Il m’en a coûté 25,90€ (moins les 5% bien sûr)

Apéro et Tapas à 9,95€. J’ai déjà un bouquin de tapas vraiment sympa (« Craquez pour les tapas » des éditions Mango aussi) , mais dans celui-ci les recettes sont différentes. Donc autant avoir les deux !

Crevettes sautées et espuma coco (miam !), mini-burgers, bonbons de foie gras, tomates cerises façon pomme d’amour (so glamour !), yakitoris de saumon, club sandwichs au pastrami (Joey sort de ce livre immédiatement !!), et pleins d’autres trucs sympas. En plus dans celui-ci il y a aussi des recettes de cocktail, mojito fraise, bloody mary au basilic, ou encore sangria (un de mes apéros préférés).

Cocottes et Mijotés, aux éditions Mango également.

Je me suis récemment acheté une magnifique cocotte Staub – sur un site de vente privée car sinon ça coûte vraiment très cher – et il me manquait les recettes qui vont bien ! Pour ce livre la couverture m’a fait l’effet inverse, repoussoir. Je la trouve assez moche, fade, triste, avec des couleurs pas attrayantes du tout. Et puis ces gros légumes tout verts qui ne me donnent vraiment pas envie, beurk !!! Mais j’ai quand même voulu lui donner une chance, et je l’ai ouvert. et ce que j’ai vu m’a plu !  Toutes les recettes ont l’air savoureuses et faciles à réaliser, l’idéal !

Pour finir, deux livres de desserts :

Gourmandises new-yorkaises, de Sylvie Ait-Ali. Un petit livre des éditions ESI à 4,90€.

Je suis décidément fan de cette auteure puisque ça fait plusieurs de ses livres qui me tapent à l’oeil ! Les desserts new-yorkais sont très en vogue ces temps-ci, normal les gens adorent les États-Unis, et les femmes adorent New-york depuis Sex & the City, donc autant voguer sur la vague ! En couverture, le cupcake, la star du moment. A l’intérieur les grands classiques : Apple pie, Banana bread, Brownies, Cake pops, Cookies, Doughnuts, Muffins, Pancakes, Pécan pie, Sundae, ou encore Cheesecake. Le tout très simple et bien expliqué.

J’ai d’ailleurs aujourd’hui même testé une première recette, le Banana bread, une petite tuerie ! Et hyper simple à faire. je vous en dirai plus dans mon prochain article.

Et pour finir le fameux Caramel, de la non moins fameuse Trish Deseine.

Ah oui, ça la couverture en la voyant on se dit « miam gloups! » ! Et j’ai pourtant hésité à le prendre. Parceque c’est un livre de desserts et que j’en ai déjà des tonnes, parceque j’ai déjà un livre de Trish Deseine, I love cakes , dont je me suis assez peu servi, sauf une fois pour de très bons cookies aux pépites choco et noix de pécan. Mais je l’ai ouvert, j’ai vu les recettes, les photos, et j’ai eu quelques vrais coup de coeur, et puis il fait partie de cette collection de petits livres que j’adore « Les petits plats Marabout » (j’en ai déjà une trentaine dans ma bibliothèque !), donc je me dis qu’il irait bien avec les autres et je me suis laissée attendrir !!

Voilà, c’est tout pour le shopping « Cooking Books » du jour ! J’espère que ça vous a plu !

Je vous dis à très bientôt pour la recette du banana bread !

Gourmandises

Les Livres de Cuisine & moi

Ben oui mais quoi « Les livres de cuisine et moi » ? Ben vous le savez, c’est une grande histoire ! et aujourd’hui j’ai décidé d’agrandir encore un peu la famille ! D’autant que je vais bientôt avoir une étagère sur-mesure pour mettre au-dessus de ma petite bibliothèque de cuisine (oui, j’ai une bibliothèque dans la cuisine, c’est grave ? ^ ^).

Pour faire bref, voici mes achats du jour :

Le chocolat qui me fait craquer, de Christophe Michalak.

Je ne sais pas quelle mouche tropicale m’avait piquée la première fois que j’ai feuilleté ce livre, en le trouvant « pas terrible », je devais être fatiguée !! Aujourd’hui je lui ai redonné sa chance, je me suis dit « quand même c’est mon héros, Michalak », et… mais mon dieu !! mais je n’avais pas vu ses merveilles la première fois !! Ni une ni deux, dans mon panier ! Je pense que c’est le genre de livre qui peut vite devenir un best-seller introuvable, d’où l’urgence de l’acheter tout de suite ! (ben quoi, on sait jamais !)
Les trois recettes de ce livre qui m’ont fait craquer sont le Cake chocolat The one, la Brioche d’un autre monde et la Tarte aux fraises carrée de chez carrée, que vous pouvez voir ci-dessous (rien que les photos sont un orgasme visuel) :

Autre livre à avoir ce potentiel de trésor introuvable, Le Larousse des desserts de Pierre Hermé.

Ne nous voilons pas la face, ce que je préfère cuisiner – et manger – ce sont les desserts, donc je n’ai jamais trop de recettes ! Pierre Hermé, sans grande originalité, est mon deuxième chouchou en la matière. « Soufflé à la confiture de lait », tout est dit !! Le livre présente des centaines de recettes, plutôt classiques, normal pour un « Larousse des desserts » me direz-vous !
Gâteaux, glaces, crèmes, ganaches, confitures, marmelades, moka, madeleines, babas, bavarois, beignets, brioches, charlottes, compotes, tout y est ! Il n’y a malheureusement pas de photo pour chaque recette, et quand il y en a elles ne sont pas spécialement alléchantes (manque de couleurs, d’extravagance visuelle) mais on ne peut pas tout avoir dans « seulement » 450 pages !

Et puis un peu de salé avec Dim sum comme à Hong-Kong avec de jolis gyozas (raviolis japonais d’origine chinoise) en couverture :

J’ai aussi pris 2-3 bricoles mignonnes comme les petits kits cook’in cube Marabout « Hello Kitty » 100% chocolat et Macarons & petits biscuits, avec des petits moules et emporte-pièces inclus, et le petit kit Biscuits maisons avec le joli tampon fushia que je trouve bien sympa. Et ce sera tout pour le moment, car après être passée au rayon BD/mangas, après plusieurs semaines d’abstinence, j’avais les bras bien chargés !

Gourmandises, Japon et trucs mignons

La journée parfaite

Ze perfect day ! ou ce qui y ressemble ! :)

Je vous raconte : Je devais aller rendre un bouquin dans un magasin à St-Lazare et acheter une cartouche d’encre à la Fnac. je me suis dit, tant qu’à faire ces trucs chiants, autant améliorer un peu la balade, et faire mon pèlerinage mensuel à Ste-Anne (le quartier japonais à Paris, pas l’hôpital psychiatrique).

J’ai donc quitté mon 11ème tout gris, et pris le métro direction St-Lazare. Après avoir rendu mon livre je me suis dirigée comme prévu à la Fnac. Sauf que là, en plus de ma cartouche d’encre, j’ai aussi pris 2 livres de cuisine qui m’ont paru bien sympathiques :

Macarons, délices et gourmandises de Sylvie Aït-Ali (souvenez-vous, les 30 Recettes du ramadan) . J’ai de plus en plus envie de m’essayer aux macarons, et il y a beaucoup de choix de recettes, notamment à la barbe à papa, à la mirabelle, spéculos, Grand Marnier, à l’amaretti , choco-banane, choco-pistache, choco-menthe, citron-framboise, beurre de cacahuètes, azuki, champagne (!), confiture, mangue-safran, et j’en passe. Malheureusement toujours pas de recette de mon préféré, celui à l’eau de fleur d’oranger, qu’on trouve uniquement chez Ladurée, et qui n’est pas non plus dans le livre de recettes de Ladurée …
Par contre il y a un CD pour réaliser les recettes étape par étape, bien pratique !

Le 2ème, Desserts de Cyril Lignac, parce qu’il y a sur la couverture une photo de madeleines aux framboises et une autre de cheesecake à la framboise, et que la framboise et moi, c’est une graaaande histoire ! Dans celui-ci des grands classiques comme  les churros, cupacakes au chocolat, crumble mangue-ananas, flans coco et framboises (gloups!), soupe de framboise à la verveine, velouté de fraises au miel et citron vert, etc., etc…
La framboise  est à l’honneur, et les recettes ont l’air faciles, tout pour me plaire !

Et puis un peu plus loin j’ai aperçu le DVD de Space Battleship qui me faisait de l’oeil depuis un certain temps, ainsi que le tome 2 du manga Le voyage de Ryu de Shotaro Ishinomori, un grand classiques du manga de sciences-fiction. Hop, dans mon panier ! Une geekette au taquet ne se refait pas !! ^ ^

Mon sac à dos était déjà bien lourd, mais j’ai quand même décidé de prendre le bus pour aller à Pyramides. Contrairement à mon quartier de départ, le soleil resplendissait, et l’été était bien au rendez-vous. Là je suis d’abord passer faire un tour chez Junkudo, ma librairie japonaise préférée. C’est un peu plus cher que chez Book-off, mais il y a plus de choix de magazines de mode et de prépublication de mangas (vous savez, ces gros pavés imprimés sur du papier recyclés et vendu 3 fois rien au Japon, dans lesquels les séries sont diffusées au chapitre), et de fourniture de dessin. On trouve par exemple Margaret, Cookie et Chorus, qu’il faut, si je ne me trompe, commander en abonnement pour les avoir chez Book-off. Ben chez Junkudo, pas besoin de s’abonner !

Aujourd’hui j’ai découvert Chorus qui diffuse visiblement des josei, shojo pour adultes. J’ai besoin de ce genre d’exemples pour trouver mon style pour mon projet de BD.
D’ailleurs j’ai assisté à une scène assez marrante : un ado et sa mère qui discutaient de savoir quels magazines et livres l’ado allait prendre pour l’aider à faire ses mangas ! Forcément, comme ça coûte super cher (comptez entre 11 et 15€ pour un magazine de prépublication qui couterait 2,50 au Japon, ou encore entre 15€ pour un livre genre « Le dessin de mangas » aux éditions Eyrolles), il faut faire un choix. Après de longues minutes de délibération, j’ai entendu la mère dire « Bon, écoute, je te prends les 3, mais je t’achèterais plus rien ! ». Youpi !! j’étais trop contente pour lui ! Ça m’a mise en joie, et ça m’a replongée dans le monde merveilleux de l’insouscience. Ça m’a aussi rappelé cette fois où, alors que je faisais un peu de shopping au Printemps Italie avec ma mère, vers 12-13 ans, j’hésitais entre deux paires de chaussures, et ma mère, sans rien que je lui demande, m’avait pris les deux ! Un grand bonheur. Malheureusement ce gamin finira sûrement ultra-dépensier, maintenant qu’il sait qu’au fond rien ne l’oblige à faire un choix …

Voici une photo de mon butin :

(à gauche à côté de la sauce bulldog, les deux emballages vides des onigiris ^ ^)

Bref, chez junkudo je suis repartie avec deux magazines de prépublication, Afternoon et Chorus et un magazine d’illustration et de character design, S. Et c’est tout, parceque pour une fois j’ai été assez raisonnable !

Ensuite je me suis dit que vu que je rentrerais vers l’heure du goûter mon amoureux serait content d’avoir un petit bubble-tea à l’amande, son préféré ! Mais avant ça, je me suis aussi dit qu’on se régalerait bien avec les délicieux sashimis de K-Mart, l’épicerie japo-coréenne du haut de la rue Saint-Anne. Pour un budget entre 15 et 23€, vous choisissez vos morceaux de saumon tout frais qui viennent de Rungis chaque jour, puis le maître-découpeur de sushis, sur demande, vous les découpe et vous les prépare à emporter. Là j’ai eu faim, et j’ai pris les deux plus gros bouts, et j’en ai eu pour 23€. Mais comparé à un resto japonais ou un japonais qui livre à domicile, il y a le triple de quantité. Là par exemple j’ai eu 36 grosses tranches de sashimis ! Donc faites le compte, au final ce n’est pas si cher. Et quelle régalade, je ne vous raconte pas ! Il faut bien sûr avoir – ou acheter le cas échéant – de la sauce soja, du wasabi et du gingembre (vendu frais mariné dans le même magasin), car ce n’est pas compris dans le lot. C’est un supermarché, donc on achète le produit, coupé si on le souhaite, mais pas le repas tout prêt. Il y a cependant un côté self, avec des bentos à emporter, ou encore des onigiris. Là j’ai aussi pris des onigiris thon-mayo, les meilleurs selon moi, pour notre goûter. 2€ l’onigiri pour ceux que ça intéresserait. Et ils sont vraiment bons ! Le goût du Japon ;)
J’ai aussi vu qu’ils vendaient des takoyakis surgelés, parfaits pour une envie subite et incontrôlable à domicile ! :D et j’ai donc aussi pris la sauce Bull-Dog qui va bien pour les accompagner (avec de la mayo aussi il me semble, comme pour les oko,omiyakis)! Si vous avez la possibilité, mieux vaut l’acheter chez Paris Store à la porte d’Ivry, c’est moins cher. Par contre je n’ai pas pris la bonite séchée qu’on met au-dessus, j’espère que ce sera aussi bon …

Ensuite je suis allée chez Zenzoo chercher mes bubble-teas. Ce petit salon de thé-resto taiwanais se trouve dans une rue parallèle à la rue St-Anne, sur la droite en descendant vers 4 septembre. Il y avait pas mal de monde, j’étais assez étonnée vu l’emplacement du truc, dans une petite rue où il n’y a pas grand chose. Mais l’attente n’a pas été trop longue car tous les gens présents avaient déjà commandé. J’ai donc pris un bubble-tea à l’amande pour mon chéri, et un noix de coco pour moi. J’ai demandé un peu moins de bulles, car si leurs bubble-teas sont les meilleurs de Paris selon moi, ils mettent toutefois un peu trop de bubbles (la moitié du verre) et ça gâche un peu le plaisir. Donc en en demandant un peu moins c’est vraiment parfait ! J’aime bien cet endroit, on y voit toujours des petites modasses super lookées ! et parfois des célébrités passer pas loin…

C’est finalement les bras bien chargés que je suis rentrée ! Là j’ai nourri mon chéri, qui était aux anges avec ses onigiris, puis on a bu notre bubble-tea en écoutant l’album Penny Sparkle de Blonde Redhead.

Le paradis quoi.