Japon et trucs mignons, Tricot & co

Léon, le petit ours bleu

amigurumi_ourson-bleu

Sur ma lancée, j’ai également fini mon amigurumi « petit ours bleu » commencé il y a 2 ans. Il ne me restait pas grand chose à faire, juste à tout assembler et à coudre le nez et la bouche ! Je ne sais pas pourquoi, parfois (souvent), je laisse tomber juste avant de finir …
Anyway, vous trouverez les explications pour le faire dans le livre Kyuuto! Japanese crafts AMIGURUMI :

P1160699
Allez, je me motive pour en finir un 3ème !! ^ ^

Japon et trucs mignons, Tricot & co

Mon Ami Bunny-Gurumi enfin fini !

bunnygurumi_02
bunnygurumi_022

Il y a 3 ans, mon amie Takako me faisait visiter un temple magique du DIY à Tokyo, le gigantesque magasin de tricot/couture/loisirs créatifs Yuzawaya. Un paradis ! J’y ai acheté pleins de choses fabuleuses, dont entre autres un super livre d’amigurumis : Amigurumi Mascots no.3661, dans lequel figure le patron de ce petit lapinou !

ami_mascottes

J’avais donc entrepris sa création dès ma rentrée à Paris, en choisissant des fils de coton de chez Phildar, blanc et vert pomme acidulé.

Arrivée aux oreilles, j’ai cru mal faire et j’ai arrêté net, bloquée. J’en ai commencé un 2ème en rose, comme dans le livre, que j’ai laissé en plan au même moment : les oreilles … Rien de très compliqué pourtant, il ne s’agit que d’un changement de couleur, mais j’avais l’impression que ce que je faisais n’allait pas car les « lignes » ne sont pas très nettes…

Les fêtes de Pâques m’ont donné envie de le finir, alors je me suis bien appliquée et je me suis rendue compte que je faisais les choses comme il fallait, j’ai donc continué …

… Et le voilà bel et bien fini ! Je lui ai mis un petit noeud fait avec un bout de tissus que j’avais eu dans un kit attrape-rêve de chez Henry & Henriette, et je le trouve pas si mal au final. Et vous, il vous plait ? :)

Japon et trucs mignons

Connaissez-vous les adorables « Message dolls » de Momiji ?

P1160544

P1160569

Moi j’en suis complètement fan ! Je viens de commander ma 3ème figurine en moins de 2 mois, celle en édition limitée pour Pâques, juste trop belle ! :)
Ce sont des « message dolls » donc, d’à peu près 8 cm de hauteur, elles sont livrées dans de jolies boîtes en carton décorées que l’on peut transformer en pot à crayons , c’est fait exprès, la rondelle du dessus du couvercle s’enlève, et ça c’est génial quand on ne sait plus quoi faire des tonnes de crayons qui traînent partout ! :)

P1160580

P1160554

P1160555

Il y a un petit papier blanc incrusté sous leurs pieds pour pouvoir y écrire le nom de la personne à qui vous l’offrez. De la kawaiirie à l’état pur !!

Si ça vous plait, je vous conseille vivement d’aller jeter un oeil sur le site de Momiji (attention, il est trop beau et il se peut que vous ayez envie de tout acheter, et Je décline toute responsabilité concernant vos futurs découverts bancaires ! ^ ^)

Japon et trucs mignons, Lifestyle

Au coeur de la mode japonaise

zipperP1110227En v’là-ti-pas un titre bien racoleur ! ^ ^

En réalité je vais juste vous montrer quelques images de magazines… mais non sans tout vous raconter au préalable !

Les petits cadeaux offerts avec les magazines de mode japonais me font souvent craquer et dépenser des fortunes. L’excuse est, à chaque fois, que je pourrais me servir des photos comme modèles ! Ce qui m’est arrivé plusieurs fois tout de même.

Bien que je me sois beaucoup calmée là-dessus – soyons clairs, je n’ai plus de place chez moi – j’ai tout de même baissée ma garde devant deux magazines : Zipper et Cutie.

Le premier s’adresse plutôt aux jeunes filles lookées pop-rock, tandis que le deuxième est plus destiné aux jeunes filles à teint rose qui aime le blanc, et… le rose, adeptes du « cute ». Le premier offrait un grand sac en toile estampé « Nadia » (mon deuxième prénom, ça tombe bien), et le deuxième une petite pochette de beauté avec un petit flacon tout joli de spray parfumé pour le corps.

Le Japon c’est vraiment un autre monde, et à tous points de vue. Le pays de l’espadrille à plateforme et de la basket-stilletos !

Je me paierais bien un billet d’avion rien que pour les sandales à plateforme léopard qu’on voit sur la page « AMOYAMO », si j’étais pétée de thunes…

Voici donc une petite immersion au coeur de cette mode acidulée :

zipperP1110226 zipperP1110228 zipperP1110229 zipperP1110230 zipperP1110231 zipperP1110232 zipperP1110234 zipperP1110235 zipperP1110238 zipperP1110239 zipperP1110240 zipperP1110241 zipperP1110242

cutieP1110253 cutieP1110244 cutieP1110245 cutieP1110246 cutieP1110247 cutieP1110248 cutieP1110249 cutieP1110250 cutieP1110251

Gourmandises, Japon et trucs mignons

Le goût du Japon à Paris

onigiriC’est possible ! Grâce à ce merveilleux onigiri acheté dans une supérette bien chouette que j’ai découverte aujourd’hui même : ACE Opéra, rue Saint-Augustin. Je suppose qu’il s’agit de la même chaîne que le Ace qui est rue Sainte-Anne, sauf que dans celui-ci il y a aussi de la très jolie vaisselle, et des onigiris de malades !

Cet onigiri (de malade, rappelons-le) était supposé être au thon-mayo, un grand classique de la street food japonaise, et en quelques sortes l’équivalent de notre sandwich jambon-fromage. Mais dès la première bouchée j’ai compris qu’on m’avait menti, et tant mieux, car j’avais pris thon-mayo faute de mieux ! Là il y avait clairement de la viande cuisinée et finement coupée avec de l’oignon, comme dans le gyudon (l’équivalent du boeuf aux oignons chinois, mais en vachement meilleur). C’était vraiment hyper délicieux ! Et je ne sais plus son prix, mais il était moins cher que chez Ace-mart et la boulangerie Aki. Un nouveau must sur ma to-eat liste lorsque je me promène vers 4 Septembre ! ^_^

Un onigiri est , pour ceux qui ne le sauraient pas encore, une grosse boulette de riz triangulaire, fourrée de thon-mayo, saumon-mayo, prune salée, ou tout autre chose mystérieuse peu connue par chez nous. C’est en général peu cher – entre moins de 2€ et 2,50€ en général – et bien bourratif, donc bien pratique en période de disette financière !

J’ai aussi acheté des nouilles en sachet ultra pas chères (0,85 cts le paquet) et de la préparation pour mapo tofu, un plat d’origine chinoise que j’adore :

courses_aceDans un prochain poste je vous raconterai la régalade que je me suis faite avec les Oyakata Noodles.

Très bon week-end à tous !

BD / Manga, Gourmandises, Japon et trucs mignons, Tricot & co

Shopping chez Junku

Comme j’ai la chance incroyable de travailler, pendant quelques temps, à deux pas du quartier japonais, il m’était impossible de ne pas aller y faire un petit tour (chaque midi ou presque) !

c’est donc mardi midi, après un bento salade-poulet et un melon-pan orange-choco des plus délicieux – dégustés sur place, à la boulangerie Aki – que je me suis dirigée vers le métro Pyramides, pour aller dépenser quelques deniers dans ma librairie préférée, Junku.

shopping_junku_0321013

De gauche à droite, il y a :

pochevert– « Petites mascottes en laine feutrée« , de Midori Hattori, un coffret/livre contenant tout ce qu’il faut pour fabriquer les quatres jolies petites peluches qu’on voit sur la couverture. Explications en images, pas à pas, laine feutrée, aiguille, et petits accessoires, tout y est !
Le site officiel est, lui aussi, bien joli.

– « Harajuku Press« , un magazine/guide touristique bilingue japonais-anglais, spécial quartier d’Harajuku, avec des bonnes adresse et des photos de gens lookés croisés là-bas.

– « Mes petits plats faciles« , de Etsuko Mizusawa et Masayuki Kusumi (le scénariste du manga Le Gourmet solitaire), contant l’histoire d’une trentenaire japonaise un peu feignante (d’après les normes de la société japonaise), qui n’a pas d' »obligations » puisque son mari est souvent absent pour son travail, mais qui est très gourmande et qui trouve quand même le courage de se faire un peu à manger, avec ce qu’elle trouve dans ses placards. Sympathique, je m’y reconnais beaucoup, j’avoue ! ^ ^
Les recettes sont véridiques, plus ou moins « bizarres », et très faciles à essayer, même ici, en France.

– « Les gouttes de Dieu« , volume 36 en VO. Je ne lis pas ce manga, mais la couverture m’a beaucoup plu !

– « Tsui no sumika« , de Mio Murao, un manga pour adultes (dans tous les sens du terme !), qui raconte l’histoire d’un salary man de quarante-deux ans dont la femme demande le divorce et qui se retrouve seul, triste et désemparé. Sauf qu’il sera rapidement courtisé par une jeune collègue à forte poitrine fraîchement divorcée, et néanmoins plutôt peu farouche…
L’auteur(e ?), Mio Murao est visiblement spécialisé dans ce genre d’histoires mettant en scènes des femmes à poitrine généreuse. Ce type de seinen « romance pour adultes hommes ou femmes » n’est pas importé en France, ou très peu.

Encore une fois, j’ai fait très attention à mon budget, mais je m’en suis quand même sortie avec un ticket de caisse de 80 euros …

Japon et trucs mignons

Les p’tites peluches les plus mignonnes du monde !

J’ai nommé les peluches de Jenny Loves Benny !jenny_cardsJe viens de recevoir mes 2 kits pour fabriquer d’adorables petites peluches, que je me suis achetés avec les sous qu’on m’a offerts pour mon anniversaire ! C’est vraiment hyper mignon, et ça n’a pas l’air compliqué à faire.

J’ai eu droit à 2 jolies cartes postales en cadeau (que l’on peut voir sur la 1ère image ci-dessus), et comme il y avait une couleur de moumoute indisponible pour le petit chien que j’ai commandé, j’ai aussi eu droit à un joli ruban en dentelle gratis ! Oui, les kits sont malheureusement livrés sans les accessoires, il n’y a que le tissus et/ou la moumoute, ainsi que les yeux, fils et attaches pour les peluches articulés.

Les deux que j’ai choisi sont Maya Wabito (modèle jaune à gauche), un lapinou genre méga supa trop chou de la mort qui tue :

Maya_Wabito

Et Dixie, un petit chien tout mimi. Il sera blanc et beige car la couleur caramel qu’on voit sur la photo était épuisée :

DixieCarrément super adorable, non ?

Les kits se présentent comme ça :
kits_JennyLovesBenny

Avec les tissus pliés dans un sachet plastique refermable, avec une enveloppe contenant les explications et les patrons sur laquelle figure la photo de la peluche choisie. J’ai fait un montage pour vous montrer le devant et le derrière, en réalité je n’en ai que deux.

Les explications – en anglais – sont assez simples si on maîtrise un peu la langue de Shakespeare, et au pire il y a Google Translation.

J’ai hâte de m’y mettre, et j’espère que le résultat sera aussi réussi que sur les photos ! Sachant que je déteste le médiocre ou le pas parfait, je me mets la pression, je vous raconte pas !! Il va aussi falloir que je trouve le tissus et la dentelle adéquate pour faire le petit chapeau de Maya. Et puis je vais en profiter pour faire un tutoriel en français, en essayant de tout bien expliquer pas à pas. Tout un programme ! ^ ^

Pour l’instant je dois retourner bosser, car depuis quelques semaines les commandes ne s’arrêtent pas (je suis graphiste freelance) ! Et je ne vais pas m’en plaindre ! Même si je n’ai plus une minute à moi. :)

Je vous tiens au jus prochainement !

A bientôt donc !