Mes 8 jours à Alicante

4 Oct

Si je suis absente depuis un petit moment, c’est – entre autres – parceque je suis partie en vacances ! Eh oui, sur le tard, fin août, mais mieux vaut sur le tard que jamais, n’est-ce pas ?! :)
Et puis le temps de s’en remettre, de se remettre sur les rails de la vraie vie, de beaucoup travailler, d’un peu dessiner, et on est déjà en octobre !
J’avais bien envie de poster quelques trucs de-ci de-là, mais je savais que si je le faisais, je n’aurais jamais terminé mon article sur mes avacances, que je tenais absolument à vous montrer.

Aujourd’hui, journée bien grise à Paris, je vous offre donc un peu de châleur et de soleil !

Le choix de la destination s’est clairement fait en fonction de notre budget : 1000€ tout compris pour 2 ! Et on en a passé de longues minutes à calculer, à regarder des photos des villes et à finalement se décider pour cette petite ville andalouse, située sur la côte est de l’Espagne !
Y’a pas à dire, l’Espagne pour les petits budgets, c’est parfait !

Notre choix ne s’est pas non plus complètement fait au hasard. En effet, deux ans plus tôt, nous étions invités par les parents de mon copain à faire une croisière d’une semaine en méditerranée avec eux. Et c’est lors de nos courtes escales que nous avions remarqué Alicante. Je ne me souviens plus pour quelle raison nous avions préféré rester sur le bateau plutôt que de visiter la ville, certainement l’heure matinale et la fatigue, mais je me souviens que le paysage vu du port était assez incroyable : Une chaîne de montagnes beiges avec ce qui semblait être un immense château moyennâgeux tout du long. Nous avions trouvé ça magnifique , mais sans forcément nous dire qu’on irait y passer nos vacances deux étés plus tard.

En parlant d’été, soyons clairs, je suis du genre à kiffer ma race quand y’a du soleil et de la châleur, et j’adore partir pendant cette période, surtout à la plage, car j’adore passer des heures dans l’eau ! Voilà, c’est dit, fin de ce mini apparté ! :)

Alicante, à quoi ça ressemble ? A une ville un peu dévastée (par le chômage), déconstruite, avec un bord de plage très cocotier-esque, et un intérieur de ville rappelant assez Barcelone, mais avec des tas de magasins fermés et de vieux bâtiments désafectés. Le contraste est assez saisissant. Il y a du monde, mais pas tant que ça, peut-être dû à la fin aout ? Pas mal de touristes, mais surtout beaucoup de locaux, assez détendus. Pas des masses de magasins, mais l’essentiel : un grand centre commercial, quelques El Corte Ingles, sorte de Printemps ou Galeries Lafayette qu’on trouve un peu partout en Espagne. Ici à Alicante il y avait aussi une version « Gourmet » où j’ai pu trouver du délicieux nougats, des edamame séchés pour l’apéro à 23 calories le sachet, ainsi que du pop-corn au caramel beurre salé.

Mais pour mieux le raconter, rien de tel que quelques images !

Qu’est-ce qu’on peut faire, voir, manger, à Alicante ? Eh bien pour ma part …

J’ai visité le château de Santa Barbara, avec le couloir Cylon qui mène à l’ascenseur (comprendront les fans de séries de science-fiction). Comme c’était le dernier jour et que nous nous étions déjà beaucoup donnés physiquement (on a tout fait à pieds, tout le temps), nous étions trop fatigués, mon chéri et moi, pour le monter à pieds, comme nous l’avions prévu au départ. Il était donc très utilie d’avoir prévu un ascenseur, car une fois en haut on a l’impression d’être en haut du Mont Fuji !! (oui, bon, j’éxagère un rien) ^ ^
En repartant (à pieds), c’est rude car la côté est raide, mais le paysage est magnifique ! J’ai ensuite eu très mal aux mollets pendant 4-5 jours…

J’ai découvert les « pinchos » ! Une sacrée découverte culinaire ! Il doit y en avoir à Barcelone aussi, mais je ne les ai pas croisé quand j’y étais l’été dernier. Les pinchos, c’est un super concept, que je ne comprends même pas que personne ne l’ai encore fait à Paris ! Je vous explique : Vous êtes dans un bar-restaurant, et le serveur passe régulièrement entre les tables, un plateau de pinchos à la main, et si vous en voulez, vous vous servez au passage. C’est génial ! Le pincho est une sorte de grosse bouchée apéritive, quasiment toujours servi sur une tranche de pain, qui nourrit bien et qui coûte… une bouchée de pain ! 1€ pour ceux de chez Lizzaran, où nous sommes allés plusieurs fois. Au moment de payer, le serveur compte combien vous avez de petits pics dans votre assiette, et fait votre addition en fonction. Il y a parfois plusieurs tailles de pics, avec des prix en fonction, mais ça ne dépasse jamais 2 ou 3€. On en a eu en moyenne pour 12€ à deux, sangrias comprises. Un vrai bon plan !

J’ai pris un petit déjeuner très espagnol : du cola-cao (beaucoup moins bon que le Cacaolat de Barcelone), des donuts de la marque Donuts, avec des tasses lookées mad Men que j’ai eu chez Burger King :

J’ai aussi mangé dans un super resto chinois, tenu par des gens très gentils, venus du centre de la Chine. Quand je vais en vacances j’adore goûter les spécialités locales, mais j’aime aussi me donner comme challenge de trouver LE resto de cuisine asiatique qu’on n’aurait pas trouvé chez nous et/ou qui déboîte. Et là c’était celui-ci, spécialisé dans les thés et les crèpes à la banane :

Tofu pimenté (très pimenté) et raviolis frits à je ne sais plus quoi, mais très léger et bon (tout ce que jevous montre a été mangé en deux repas, on est goinfres, mais pas à ce point !) ^^ :

Dim sum sympathiques :

Une soupe au boeuf méga épicée qui arrache du feu de dieu :Une sorte de porc à la sauce aigre-douce, très doux, que j’ai adoré :

Un thé spécial – dont j’ai oublié le nom, pardon ! – avec le vernis Rouge in love de Lancôme qui ne bouge toujours pas (il a tenu pendant mes 8 jours de vacances !) :

Et le clou du spectacle, les « crèpes » à la bananes, dont le vrai nom est « roti pisang » , que le chef préparait en faisant tourner la pâte au-dessus de sa tête :

Côté loisirs, on est surtout allés à la plage où l’eau était chaude comme j’aime, c’est à dire au moins 28° !
J’ai vu un dessin mignon mais un peu bizarrement fichu dans la vitrine d’un magasin de fringues pour enfants (même pour du « chibi » les proportions c’est n’imp, non ?) :
J’ai visité le très beau musée archéologique de la ville :
Je me suis ensuite arrêtée sous l’ombre d’une terrasse à côté du Mercado Central (marché central) pour déguster quelques produits frais issus du dit marché :
J’y ai mangé un incroyable encornet à la plancha à l’huile d’olive, juste parfaitement cuit (mon meilleur souvenir gustatif du séjour je crois bien) :

Ainsi qu’une croquette délicieuse (la croquette et moi c’est une grande histoire depuis le Japon en 2009) :
Et le traditionnel pain à la tomate :
Après ça, en route vers le centre commercial où il y avait un magasin Auchan , parcequ’on était à la recherche d’une spécialité culinaire très rare et trouvable uniquement dans cette région : les « tortas cencenas » (ou « tartes sans levain » en français) qui servent à faire le gaspacho Manchego et qui ressemblent à du pain azyme, mais qui sont, en réalité, toute autre chose, mais je ne saurais vous dire quoi, car ça ne ressemble à rien que je ne connaisse ! Le gaspacho Manchego n’a, lui non plus, rien à voir avec le gaspacho que l’on connait, puisque ce n’est pas du tout une soupe mais un ragout de viande ! Mais je vous en reparlait plus en détail lorsque mon chéri m’en cuisinera un. C’est lui qui connait cette recette que l’on cuisine parfois dans sa famille, dû au mariage passé d’une de ses cousines avec un espagnol vivant à Alicante. Toute une histoire ! :)

Allez savoir pourquoi, lorsque je visite une ville, je « visite » aussi toujours un centre commercial, je ne sais pas pourquoi, mais c’est une vraie attraction touristique pour moi, et ce peu importe la ville, en France ou ailleurs… ^^
Sur le chemin j’ai croisé l’immeuble le plus moche du monde. Tellement vilain qu’on aurait dit qu’il était fait en carton !

Chez Auchan, nous avons, comme prévu, trouvé des tas de trucs fabuleux.

Pour commencer du chocolat Lindt Excellence stracciatella, un bon goût de vanille très prononcé avec des morceaux d’éclats de chocolat, une tuerie ! et malheureusement introuvable en France. Si j’avais su, j’en aurais acheté plus d’une plaquette, mais je ne sais pas pourquoi, j’étais persuadée en avoir vu chez Auchan… mais en fait non, j’ai dû confondre avec  l' »extra velouté blanc »…

Du Nesquik à la fraise, un vrai délice ! J’ai enfin retrouvé le goût du lait-fraise que je buvais parfois quand ma maman m’emmenait boire un coup en terrasse ! Ce qui laisserait penser qu’on en aurait déjà eu en france ? Et qu’on aurait arrêté ? Hérésie !

Et puis bien sûr les « tortas cencenas« , dites aussi « tortas de gazpacho« , qui coûtaient 46 cts le paquet ! O_O

Et ce sera tout pour le shopping car nous avions décidé de voyager léger, et n’avions pris qu’une seule valise (les inconscients).

Les 8 jours sont évidemment passés très vite, et j’avoue que je serais bien restées 2 ou 3 jours de plus, mais bon, partir en vacances c’est déjà super, et je ne vais pas me plaindre !!
^ ^

C’en est donc terminé de mon petit récit, j’espère que si vous passez un jour par Alicante mes « bons plans » vous serviront ! Et ce que je vous conseille tout particulièrement, c’est d’aller manger dans le super resto chinois ! :)

2 Réponses to “Mes 8 jours à Alicante”

  1. Une porte sur deux continents 4 octobre 2012 à 22:20 #

    Tu as l’air de t’être bien régalée avec toutes ces bonnes choses. Les photos font saliver ! ;-)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :