Take Away, le livre du miam à emporter

8 Nov

Ce qui me plait quand je visite un pays ou une ville, c’est de faire comme les locaux et de manger leur nourriture de tous les jours. Au Japon par exemple, je garde un souvenir impérissable des korroke (« croquettes ») que j’ai mangé dans une rue en passant, les meilleures du monde je pense. Sans parler du fameux sandwich au jambon ibérique au pain fait sur place, goûté dans un petit bistrot sur las Ramblas à Barcelone, une tuerie ! (chez Viena, 5€)

Donc ça y est, j’ai craqué, je l’ai acheté : Take awayLE livre de la bouffe à emporter à travers le monde, avec 120 recettes !

Ce qu’en dit  l’éditeur : « Du fish and chips londonien à la soupe de porc laqué de Shangaï, de la Boqueria de Barcelone aux souks du Moyen-Orient, de la galette saucisse bretonne aux empanadas argentines, la cuisine de rue est un art de vivre répandu dans le monde entier.Très en phase avec nos vies toujours plus trépidantes, synonyme de modernité alimentaire, le Take away est en fait une tradition séculaire répandue dans le monde entier. Loin des fast food au goût uniformisé, la street food est au contraire l’affirmation d’une identité culturelle forte. Manger dans la rue, c’est la meilleure façon de découvrir un pays de l’intérieur. Et c’est bien la rencontre d’un pays et d’une cuisine qui intéresse Jean-François Mallet lorsqu’il parcourt le globe. Major de l’Ecole supérieure de cuisine, il propose ici une somme unique de son travail de photographe-reporter culinaire.

Major de l’Ecole supérieure de Cuisine, Jean-Fançois Mallet a travaillé avec les plus grands chefs. Il est aujourd’hui photographe gastronomique et de voyage, et aborde la gastronomie avec la maîtrise d’un grand reporter. Il a récemment publié chez Aubanel Thés et mets et Le Vrai goût de New York.« 

Je m’étais d’abord faite avoir ce week-end en achetant le nouveau livre du genre qui vient de sortir et qui est mis en avant sur les rayons des libraires en ce moment : Street food. Ce dernier est sympa, mais ses 18 recettes ne font pas le poids face aux 180 de Take Away et à ses 382 pages ! Je suis donc allée l’acheter hier vu que je passais pas loin d’une Fnac. Les photos sont très belles, on y voit des gens en train de manger sur le pouce, des marchés des différents pays ainsi que des aliments exotiques inconnus, et au milieu de ces magnifiques photos, les recettes : glace à la confiture de lait d’Argentine, pizza arménienne, dim sum et raviolis de Chine, empanadas, paellas, burgers, bretzels, fish & chips de Grande-Bretagne, biriyani, takoyakis, taboulé, beignets, agneau rôti du Mali, poutine du Quebec, soupe phô, et j’en oublie ! Que du bonheur !

Il manque par contre une recette importante à mon avis : l’okonomiyaki (sorte d’omelette japonaise au chou) qui par contre se trouve dans le livre Street Food et que je vous montre ici :

Régalez-vous !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :