BD / Manga

Coup de coeur BD #01

Encore une nouvelle rubrique que j’inaugure, le coup de coeur BD, qui inclus donc uniquement la production franco-belge car, eh oui, j’en lis aussi ! :))
Il y aura aussi certainement par la suite d’autres rubriques qui s’ajouteront, comme par exemple « la déception manga » ou d’autres genres de « déception » ! :)

Mais je vais vous parler aujourd’hui de Tokyoland, qui est tout sauf une déception !
Comment ça il y a tricherie sur l’intitulé ? Non, je vous assure, ça parle du Japon mais c’est bien fait par un français !! De plus un français que j’ai peut-être côtoyé car il était dans le même cours de BD que moi à la fac, avec le super Mr Chazelas en prof. Mais je ne me souviens pas de lui, donc on y était peut-être pas la même année, bien que sa tête me dise quand même un petit quelque chose …

Pour en revenir à cette BD, je pense qu’elle a souffert d’un manque de promo ou de mise en avant parceque je n’en avais jamais entendu parler, avant de voir un tout petit article il y a une semaine dans je ne sais plus quel magazine que je feuilletais avant de le jeter. A partir de là, il était clair que je devais la lire ! L’histoire d’un gars qui est parti vivre au Japon et qui a passé quelques années à faire assistant de mangaka ne pouvait que m’intéresser !

J’ai eu du mal à la trouver car ça fait un petit moment que c’est sorti (2009). D’abord dans une librairie de BD vers Bastille, ils ne l’avaient plus (du coup ils l’ont recommandé pour en ravoir en stock, l’auteur peut me remercier ^ ^) mais je n’ai pas attendu une longue semaine et je suis allée à la Fnac ! A la Fnac St-Lazare, nada, ils ne l’ont plus et ne la commandent plus (pourquoi s’il vous plaît ??), par contre à la Fnac des Halles ils en restaient 2 ! Youpi ! Non mais !

D’abord je voudrais dire bravo à l’auteur, qui ne s’est pas contenté d’adopter un style manga, qui pourtant aurait sûrement été facile pour lui (je pense qu’après avoir été assistant au Japon, on peut tout faire). Au contraire, il a trouvé un style original et personnel qui m’a un peu  rappelé les BD de Daniel Clowes ( Ghost World), surtout dans la colorisation très réussie en bichromie (2 couleurs), ou encore les BD indépendantes telles que celles de Julie Doucet que j’aime beaucoup. L’utilisation des trames est aussi très bien maîtrisée, et la mise en scène sans accro et bien amenée. L’histoire raconte un bout de vie de l’auteur, et comme vous l’aurez compris, les bouts de vie, les histoires autobiographiques, c’est mon truc !

J’avais lu une critique d’un internaute sur le site de la Fnac qui disait que si on était jamais allés au Japon et si on ne s’intéresse pas spécialement à ce pays, le récit est sans  intérêt. Nan mais pauv’ gars, il a rien compris à la vie je crois ! L’histoire se passe au japon, et raconte la période de vie que l’auteur a passé là-bas, mais ce n’est pas ça le sujet central (puisque le sujet central c’est l’auteur) ou alors c’est moi qui n’ai rien compris ? Je pense qu’il faut vraiment avoir l’esprit étriqué pour penser ça de cette BD. Si je l’avais lu il y a 15 ans, à l’époque où je n’étais pas encore à fond sur les trucs japonais, ça m’aurait plu quand même. Ça raconte quelque chose, et ça le raconte bien, c’est quand même l’essentiel d’une bonne histoire non ? Rien que le début de l’histoire qui commence par une crise de jalousie de la copine du protagoniste envers une japonaise m’a bien fait marrer ! (et m’a rappelé certaines choses personnelles .. aheum!). Et puis l’histoire du vélo m’a bien fait marrer aussi ! Je ne vais pas vous spoiler en vous en racontant plus, mais on suit dans Tokyoland l’itinéraire d’un mec qui part au Japon un peu sur un coup de chance, un peu sur un coup de hasard, en pensant savoir ce qu’il va y faire, et qui se trouve finalement complètement immergé dans la vie japonaise, en trouvant un travail, en côtoyant des gens, en vivant quoi ! Je dois bien avouer que la partie où il devient assistant, même si ça a l’air assez horrible à vivre sur le coup, avec les heures de travail à n’en plus finir et sûrement un maigre salaire, m’a quand même fait rêver ! Sachant que les japonais excellent dans ce domaine (la BD) tant au niveau de la mise en scène que de la maitrise du jeu des émotions, des personnages, de la qualité de leur trait, j’imagine le niveau qu’on doit avoir en sortant d’une telle expérience ! Et c’est là aussi qu’on voit ce qu’en a retiré l’auteur, une parfaite maîtrise de l’art de la BD ! Lui, au contraire, a tout compris ! Franchement, chapeau !

Moi cette BD je la trouve top ! Le scénario est parfaitement amené, le dessin est ce qu’il est, pas trop mon style pourtant, mais pareil, à 100% maîtrisé et « bien fait » donc on s’en fout si c’est pas le style de truc qu’on aime bien d’habitude parceque ce qui est important c’est que ça serve l’histoire et que finalement on l’oublie pour être complètement pris dans l’histoire. J’ai pris du plaisir à lire cette BD, ça m’a fait voyager à nouveau dans mon pays coup de coeur par excellence, et je la relirais sûrement et je ne regrette pas les 15€ que j’ai dépensé, même si 15€ c’est quand même un peu cher pour la chômeuse que je suis, et que 10€ ça aurait été vraiment parfait ! Il est possible aussi que ça me touche parceque ça me ressemble, parceque ça raconte des choses qui me parlent, que ça me raconte ce qu’est devenu un des confrères de fac ! Ça marche souvent comme ça les coups de coeur ! Mais voilà, pour résumer, j’ai vraiment beaucoup aimé !

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s