BD / Manga

Debout l’humanité !

C’est le manga que je vous propose de découvrir aujourd’hui !

Debout l’humanité ! ou Ningen domo Atsumare! en VO, est une satyre sociale d’Ozamu Tezuka, publiée à partir de janvier 1967 jusqu’à juillet 1968 dans le Weekly Manga Sunday, au Japon. Donc un vieux cru.

Petit apparté : J’avais acheté il y a quelques années quelques tomes en VO d’un vieux manga de Tezuka, dans le même style que Debout l’humanité, à tel point que maintenant que j’y repense, je me demande même si c’était pas ça ! Mais comme je ne sais plus où je les ai mis, je ne le saurais pas pour le moment … (-  -)

Le résumé « officiel » raconte ça : « Debout l’humanité », récit épique dans la veine d’ »Avaler la terre » ou d’ »Ayako », conte l’ahurissante histoire de Tenkai Taihei, maigre petit homme, bonne pâte mais facilement manipulable, dont les spermatozoïdes possèdent deux queues et donnent naissance à un troisième genre humain : ni mâle, ni femelle, mais neutre, asexué. Ces humains du troisième sexe, nés dans des éprouvettes et produits en série par millions, sont naturellement dociles et obéissants. Ils vont être utilisés à des fins serviles, comme objets sexuels pour humains dépravés, ou comme chair à canon dans les guerres partout sur la planète. Mais l’heure de la révolution finit toujours par sonner et debout, l’humanité!

Ça a vraiment l’air terrible ! Dans la lignée des histoires les plus folles que ce génie ait pu écrire ! Par contre pour la « critique » il faudra attendre un peu, car je ne l’ai pas encore lu ! Mais je suis sûr qu’il s’agit d’un manga culte à ne pas râter. Et puis graphiquement c’est aussi une merveille, avec un style « dessin de presse » de l’époque. Un must quoi !

En voici un extrait :

Ozamu Tezuka, si vous n’en avez jamais entendu parler, est un pionnier de la bande dessinée japonaise. Il nait à Tonoyaka en 1928, et s’éteint à Tokyo en 1989. Entre-temps il aura signé 700 oeuvres, créée quelques 150 000 pages dessinées, et réinventé quelques grands classiques comme Pinnochio et Blanche-Neige. Il créée aussi son propre studio d’animation. Son oeuvre la plus connue est, je pense, Astro Boy, aussi adapté en dessin animé.

Au Japon un prix porte son nom, le prix Tezuka, qui récompense le manga dont le scénario est particulièrement intéressant.

J’ai commencé à lire du Tezuka vers les années 2002, avec Ayako, que je vais sûrement relire bientôt car je commence à ne plus trop m’en souvenir, et ce n’est pas le genre de chef-d’oeuvre dont on peut se contenter de « se souvenir vaguement ». Une histoire magnifique, qui m’avait à l’époque pas mal choquée car très rude, sur la destinée d’une femme qu’on prive de liberté dès sa naissance, et d’une famille après la guerre. La couverture du tome 1 est très mignonne, mais il ne faut pas s’y fier, cette histoire n’a rien de « kawaii » ! J’ai vu qu’ils avaient sorti récemment un recueil avec les 4 volumes en 1, donc si vous ne l’avez pas encore lu, c’est le moment !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s